Qu’est-ce que l’inceste émotionnel, comment le repérer et comment le guérir

Le terme « inceste émotionnel » peut choquer quiconque le lit, ou vous en avez peut-être déjà une idée.

L’inceste émotionnel est un terme qui a un poids considérable dans le domaine de la psychologie, mais il reste relativement obscur dans le discours public.

On n’en parle peut-être pas, mais ça existe. En fait, c’est plus courant que vous ne le pensez.

Cela représente une question complexe et sensible qui peut avoir un impact significatif sur les individus et leurs relations.

Faisons la lumière sur l’inceste émotionnel en apprenant sa définition, ses signes, ses effets, son développement, ses types et l’importance d’en discuter ouvertement.

Qu’est-ce que l’inceste émotionnel ?

L’inceste émotionnel, également appelé inceste secret ou inceste psychique, implique une relation malsaine et passionnée entre un parent ou un tuteur et un enfant qui dépasse de manière inappropriée les limites d’une dynamique parent-enfant typique.

Cette relation englobe un enchevêtrement émotionnel et psychologique dans lequel l’enfant devient un partenaire de substitution pour l’adulte, répondant à ses besoins émotionnels.

5 signes et symptômes de l’inceste émotionnel

Après avoir discuté de la signification de l’inceste émotionnel, il est temps d’aborder les signes et symptômes de l’inceste émotionnel.

1. Partage émotionnel excessif

Les parents ou tuteurs peuvent commencer à trop partager leurs problèmes personnels ou intimes avec leurs enfants, les traitant comme des confidents plutôt que comme des confidents. maintenir des limites appropriées.

Ils peuvent divulguer des problèmes intimes, des préoccupations et fantasmesespérant que leurs enfants les comprennent.

2. Dépendance émotionnelle

Le parent compte fortement sur l’enfant pour son soutien émotionnel et l’utilise comme principale source de soutien. confort et compagnie.

Ils peuvent pleurer et s’attendre à ce que leur enfant les réconforte. Bientôt, cela pourrait devenir une habitude, les poussant à entamer une relation émotionnelle d’inceste.

3. Manque d’intimité

L’inceste émotionnel se produit également lorsque le parent ou le tuteur principal commence à envahir la vie privée de l’enfant, souvent en lisant son journal, en écoutant des conversations téléphoniques ou en entrant dans son espace personnel sans son consentement.

Ils peuvent aussi devenir jaloux et exigent l’accès à leurs la vie privée des enfants.

4. Toucher ou proximité inappropriée

S’engager dans une proximité physique ou un contact au-delà de ce qui est adapté à l’âge provoque un inconfort et une confusion chez l’enfant.

Les baisers, les attouchements, les câlins et autres attouchements intimes peuvent devenir inconfortables pour l’enfant et ajouter à sa confusion.

5. Être parent de l’enfant

Inversion des rôles, où l’enfant est chargé de responsabilités d’adulte et est censé répondre aux besoins émotionnels du parent.

Il peut également y avoir des moments où les parents s’attendent à ce que leur enfant le dorlote, le gâte et lui accorde plus de temps et de soins.

Quels sont les effets de l’inceste émotionnel sur les survivants ?

À mesure que la définition et les signes de l’inceste émotionnel deviennent plus évidents, nous souhaitons en savoir plus sur les effets que cela a sur les survivants.

1. Impact psychologique

Le survivant d’un inceste émotionnel peut être aux prises avec de l’anxiété, de la dépression, une faible estime de soi, des problèmes de confiance et des difficultés à nouer des relations saines en raison du modèle d’intimité déformé qu’il a connu dans son enfance.

2. Problèmes de frontières

Le syndrome de l’inceste émotionnel peut entraîner des difficultés à établir et à respecter des limites personnelles, entraînant des difficultés à discerner l’implication émotionnelle appropriée dans les relations.

3. Impact sur les relations futures

Les survivants d’un inceste émotionnel peuvent avoir des difficultés avec l’intimité, soit en s’enchevêtrant excessivement, soit en évitant la proximité émotionnelle, ce qui entrave le développement de relations satisfaisantes et équilibrées.

Il y a un traumatisme. Nous savons tous que ce type d’expérience jouera un rôle énorme dans leurs futures relations.

4. Cycle de dysfonctionnement

Le survivant peut, par inadvertance, perpétuer des schémas émotionnels d’inceste dans sa famille, poursuivant ainsi le cycle néfaste de génération en génération.

Sans l’aide d’un professionnel, ils peuvent involontairement perpétuer le schéma d’inceste émotionnel avec leurs enfants.

Quels sont les mythes sur l’inceste émotionnel ?

Il existe divers mythes entourant l’inceste émotionnel qui peuvent provoquer davantage de confusion et de doutes. Voici quelques-uns de ces mythes :

1. Idée fausse sur l’innocence

Certains pensent que parce qu’il n’y a pas de violence physique, l’inceste émotionnel est inoffensif. Cependant, les dommages émotionnels et psychologiques peuvent être tout aussi dévastateurs, sinon plus.

Jeune couple ayant des conflits

2. Droit parental de partager

Il est faux de supposer que les parents ont le droit illimité de partager leurs fardeaux émotionnels avec leurs enfants. Un tel partage doit être adapté à l’âge et tenir compte du bien-être émotionnel de l’enfant.

3. Confondre amour et attachement

Souvent, l’inceste émotionnel est interprété à tort comme une expression d’amour et d’attachement profonds entre un parent et son enfant, brouillant les frontières entre les liens émotionnels appropriés et inappropriés.

L’inceste émotionnel n’est pas un acte innocent d’amour d’un parent pour son enfant. Nous devons partager davantage nos connaissances sur ce qui est sain et ce qui ne l’est pas dans le rôle d’un parent et d’un enfant.

Comment se développe l’inceste émotionnel ?

L’inceste émotionnel évolue généralement en raison de divers facteurs :

1. Négligence émotionnelle parentale

Lorsque les parents manquent de soutien émotionnel ou de validation de la part de leur partenaire, ils peuvent se tourner vers leurs enfants pour répondre à leurs besoins non satisfaits, se livrant par inadvertance à un inceste émotionnel.

2. Divorce parental ou perte d’un partenaire

L’absence d’un parent en raison d’un divorce, d’un décès ou d’une séparation peut intensifier la dépendance émotionnelle à l’égard de l’enfant, conduisant à des relations émotionnelles incestueuses.

3. Traumatisme non résolu

Les parents qui ont subi un traumatisme peuvent avoir du mal à entretenir des relations émotionnelles saines et s’engager involontairement dans l’inceste émotionnel comme mécanisme d’adaptation.

Quels sont les différents types d’inceste émotionnel ?

Il existe différents types d’inceste émotionnel dont nous pouvons être témoins ou expérimenter. D’une manière générale, nous pouvons classer l’inceste émotionnel en trois catégories :

1. Parent trop émotif

Un parent peut compter sur l’enfant pour gérer ses difficultés émotionnelles, créant ainsi un lien émotionnel inapproprié qui a un impact sur son développement.

2. Parent narcissique

Un parent narcissique peut utiliser l’enfant pour satisfaire ses besoins émotionnels, recherchant une validation et une admiration constantes, souvent au détriment du bien-être émotionnel de l’enfant.

3. Dépendance émotionnelle du parent absent

Dans les cas où l’un des parents est émotionnellement absent, l’autre peut s’appuyer excessivement sur l’enfant, créant ainsi une dynamique émotionnellement incestueuse.

Quelle est l’importance de parler d’inceste émotionnel ?

Il est compréhensible que certains survivants aient peur de parler de leurs histoires émotionnelles d’inceste, mais voici trois raisons pour lesquelles vous devriez reconsidérer votre décision.

1. Sensibilisation et éducation

Des discussions ouvertes sensibilisent à l’inceste émotionnel, garantissant que les individus peuvent en reconnaître les signes et rechercher un soutien approprié.

2. Prévention et intervention

Comprendre l’inceste émotionnel aide à prévenir son apparition et facilite une intervention rapide pour protéger les enfants des effets néfastes de telles relations.

Couple ayant un rendez-vous infructueux

3. Briser le silence

En discutant ouvertement de l’inceste émotionnel, nous brisons le silence qui entoure cette question, encourageant les survivants à demander de l’aide et à guérir de leurs traumatismes passés.

Questions fréquemment posées

Alors que nous naviguons dans le monde de l’inceste émotionnel, nous avons encore d’autres questions qui nécessitent des réponses. En voici quelques uns:

  • Est-il possible qu’un inceste émotionnel se produise entre les deux parents ?

Malheureusement, la réponse ici est oui. L’inceste émotionnel peut impliquer l’un ou les deux parents.

Pour certains parents, ils le font sans le savoir, mais cela pourrait bientôt évoluer vers quelque chose de plus profond, conduisant à un inceste émotionnel.

Les deux parents peuvent, sans le savoir, adopter un comportement émotionnellement inapproprié, comme des actions et des paroles qui ont un impact sur le développement émotionnel et le bien-être de l’enfant. C’est beaucoup plus courant que vous ne le pensez.

  • L’inceste émotionnel peut-il arriver même aux enfants adoptés ?

Oui, l’inceste émotionnel ne se limite pas aux relations biologiques. Cela peut arriver aussi bien aux enfants biologiques qu’aux enfants adoptifs.

Certains soignants continueront à considérer leur enfant comme un mandataire, même sans lien biologique.

Tout soignant ou figure d’autorité peut adopter un comportement émotionnellement incestueux envers un enfant, quel que soit son statut biologique ou adoptif.

Malheureusement, les signes peuvent ne pas être visibles pour la victime avant trop tard.

  • Est-il possible que l’inceste émotionnel arrive aux enfants de parents célibataires ?

Oui, l’inceste émotionnel peut survenir dans les familles monoparentales où l’unique responsable des soins peut trop compter sur l’enfant pour obtenir un soutien émotionnel, dépassant ainsi les limites appropriées.

Le traumatisme ou le désir que peut ressentir un parent célibataire peut être l’une des causes de l’inceste émotionnel.

L’absence ou la perte d’un partenaire peut amener le parent restant à accorder une autre forme d’attention à son enfant.

  • L’inceste émotionnel peut-il arriver aux enfants de familles homoparentales ?

Oui, l’inceste émotionnel peut se manifester dans les familles composées de parents de même sexe si les limites émotionnelles sont violées.

Il est important de se rappeler que l’inceste émotionnel peut survenir au sein de n’importe quelle structure familiale et ne se limite pas à une structure spécifique.

La relation émotionnelle inappropriée avec l’enfant transcende la structure familiale, soulignant l’importance de reconnaître et d’aborder ce problème quelle que soit l’orientation sexuelle des parents.

  • L’inceste émotionnel peut-il arriver aux enfants issus de familles violentes ?

En effet, l’inceste émotionnel peut survenir dans un contexte familial violent.

La présence d’abus peut accroître la gravité de l’inceste émotionnel, amplifiant ainsi la détresse émotionnelle de l’enfant.

L’environnement abusif perpétue des relations émotionnelles inappropriées et viole les limites, aggravant ainsi les blessures psychologiques.

S’attaquer à l’inceste émotionnel est essentiel pour atténuer son impact durable sur les enfants dans un contexte familial violent.

Qu’est-ce que le confort du client ? Comment fonctionne le langage protecteur dans le traitement des phobies et du SSPT ? Mark Tyrell, conférencier, formateur et conférencier expérimenté, partage cette vidéo perspicace qui peut vous aider, vous ou quelqu’un que vous connaissez.

Dernières pensées

Si c’est la première fois que vous entendez parler d’inceste émotionnel, il est compréhensible que toutes les informations puissent vous submerger.

Il est triste de savoir que cette réalité existe, mais comprendre et aborder l’inceste émotionnel est crucial pour le bien-être des individus et de la société.

En reconnaissant son existence, en dissipant les mythes et en encourageant un dialogue ouvert, nous pouvons œuvrer à prévenir et guérir les blessures émotionnelles causées par ces relations néfastes.

Il est impératif de donner la priorité au bien-être émotionnel des enfants et de s’efforcer de créer une société où les limites émotionnelles saines sont respectées et entretenues.

Avatar de Mathias
Laisser un commentaire

seize − un =