15 modèles de conflits relationnels et causes courantes

Un conflit relationnel survient lorsque les gens contestent quelque chose qui les passionne. Les différences dans les partenariats sont souvent liées aux valeurs, aux besoins, aux perceptions d’une idée. De nombreuses raisons sont essentielles pour chaque personne en ce moment et peuvent contribuer au succès à long terme du syndicat une fois résolues.

Les conflits dans les relations amoureuses sont naturels et sains pour un couple. Deux personnes qui apprécient une union à long terme partagent une passion, des émotions variées au quotidien qui éclatent parfois en fonction des circonstances de la vie.

Si ceux-ci étaient internalisés, cela nuirait au partenariat, entraînant très probablement sa disparition.

Le problème n’est pas d’avoir des conflits dans les relations, c’est la façon dont les partenaires gèrent les schémas de conflit. Lorsque ceux-ci sont traités avec positivité et respect, un couple peut se rapprocher et finalement renforcer leur lien en tant que partenaires.

Quels sont les modèles de conflit dans une relation?

Toutes les relations endurent périodiquement des conflits relationnels. Lorsque des individus tentent de coexister comme dans un partenariat romantique pour un engagement à long terme, il y aura occasionnellement des conflits de personnalité dans les relations.

Il est normal et sain de libérer des émotions et des opinions passionnées au lieu de les laisser s’envenimer. Le problème est de savoir comment vous gérez le conflit négatif.

Malheureusement, personne ne peut dicter ou déterminer comment un partenaire répondra dans une dispute. Vous ne pouvez gérer que votre propre comportement. Cela signifie qu’il peut y avoir des dommages potentiels si vous n’êtes pas tous les deux sur la même page de techniques de gestion saines.

Heures supplémentaires, les partenaires commenceront à remarquer les modèles de conflit vers lesquels chacun tend lorsqu’ils ne sont pas d’accord. Une fois que vous aurez tous les deux identifié ces modèles de conflits dans les relations, cela vous fournira les « preuves » dont vous avez besoin pour discuter de manière plus constructive puisque vous serez conscient de vos tendances.

Les modèles de conflits relationnels seront différents pour chaque couple et peut comprendre n’importe quel nombre de scénarios courants qu’un couple répète chaque fois qu’une dispute ou un différend survient.

Cherchez ce livre sur les hauts conflits pour avoir un aperçu.

Quelles sont les causes courantes de conflit dans une relation ?

Couple attrayant se battant les uns avec les autres

Alors que les conflits relationnels font partie de la vie normale, en particulier dans les relations amoureuses, il faut deux personnes pour créer le conflit de couple. Cela vous rend aussi responsable que votre partenaire du problème.

Afin de trouver une solution aux conflits dans une relation, vous devez travailler sur votre propre comportement au lieu de vous concentrer sur ce que l’autre personne pourrait faire de mal à vos yeux.

Si vous faites attention, les changements subtils que vous apportez auront un impact sur les actions de votre partenaire, entraînant généralement des changements avec eux également. Essayez cet exercice dans un conflit d’intimité. Certaines causes de conflit incluent :

  1. Désorganisation/désordre
  2. Finances
  3. Casanier/social
  4. Ponctuel
  5. Contrôle

15 modèles de conflit qui détruisent une relation

L'homme n'est pas d'accord avec les femmes

Lorsque les partenaires développent des modèles de conflit relationnel, il peut être difficile de briser ces habitudes chaque fois qu’un différend éclate.

Il semble que ce soit le comportement à suivre, et si aucune des deux personnes ne tente d’apporter des changements, le partenariat est en danger. Voici quelques exemples de conflits destructeurs :

1. Vérité

Quelqu’un doit toujours avoir raison tandis que l’autre doit avoir tort. Que diriez-vous si chacun de vous a un bon point et que vous le faites savoir à l’autre. Vu sous cet angle, cela a le potentiel de diffuser l’argument.

2. Agenda caché

Lorsque vous montrez de la colère et de la frustration à votre partenaire à cause d’un comportement qui vous profite vraiment dans les coulisses, c’est injuste et cause inutilement de la détresse. Cette malhonnêteté a le potentiel de nuire à ce qui pourrait autrement être un partenariat sain.

Si travailler tard vous permet d’avoir du temps en privé pour profiter de vos intérêts personnels ou simplement d’avoir un peu d’espace seul, faites savoir à votre partenaire qu’en vous révélant entièrement au lieu de prétendre que son retard vous met en colère. Soyez franc pour que votre partenaire ne stresse pas pendant une soirée déjà éprouvante.

3. Honte/orgueil

Il peut être difficile d’être vulnérable même avec un partenaire, il peut donc être douloureux lorsqu’un partenaire signale des lacunes. Cela provoque une réaction défensive et les murs montent.

Chacun doit être capable de faire face à ses faiblesses. Cela, à son tour, ajoute à notre force. Il n’y a pas de honte à être vulnérable, surtout avec votre partenaire, et vous ne devriez pas non plus ressentir le besoin de lui cacher ce dont vous pourriez être le moins fier.

4. Blâmer

Il est facile de pointer du doigt, vous n’avez donc rien à faire pour résoudre le problème, et vous n’avez pas non plus besoin de vous sentir coupable de la situation. En fait, vous avez le contrôle et un sentiment de « supériorité morale ».

Mais est-ce que ça fait vraiment du bien si ce n’est pas justifié ? Encore une fois, il faut deux personnes pour établir une relation saine et deux pour créer un conflit relationnel. Il serait utile que vous vous concentriez sur vos modifications pour une véritable résolution, sinon il pourrait en résulter une relation de dommages irréparables.

5. Contrôle

Contrôler une autre personne peut entraîner une toxicité et une relation endommagée. Il est naturel que les gens désirent le pouvoir même dans des relations intimes ; c’est instinctif, et souvent une personne assume le rôle « principal » dans une situation familiale.

Mais chaque personne doit être traitée avec amour, respect, égalité et empathie, peu importe qui estime qu’elle a cette place de « chef » dans le ménage.

6. Supposer le pire au lieu de voir le meilleur

Un exemple avec ce modèle est quelqu’un qui suppose que son partenaire se présente continuellement en retard strictement pour être irrespectueux parce qu’il connaît le problème que ce comportement cause. Une présomption de ce type porte l’étiquette de « biais de confirmation ».

C’est le schéma lorsqu’un individu choisit et choisit des moments pour prouver son cas, mais ignore les cas qui pourraient prouver le contraire et dissuader l’argument. Peut-être que votre partenaire est plus souvent en avance qu’en retard, mais ces retards font ressortir l’agressivité.

Il est essentiel de voir le bien au lieu de toujours se concentrer sur le mal.

7. Attaques de personnages

Homme blâmant les femmes

Supposer qu’un défaut de caractère est responsable des raisons pour lesquelles quelqu’un se présente en retard sur ce que vous pensez être une base cohérente est un autre schéma malsain.

Vous vous placez à la place du juge et du jury, étiquetant votre partenaire comme un procrastinateur, non organisé, facilement distrait, plus quelqu’un qui manque d’attention et de respect pour son partenaire.

Inutile de dire que les circonstances des retards occasionnels n’étaient pas entre les mains de votre partenaire, soit que le patron convoque une réunion tardive, soit que le taxi tombe en panne. Malheureusement, ces « excuses » sont inacceptables pour quelqu’un qui se trouve parfait avec tout sous contrôle, mais son partenaire est un gâchis.

8. Exagérer les circonstances

Encore une fois, dans l’exemple des retards occasionnels, lorsque cela est présenté comme une situation qui toujours arrive, un partenaire riposte avec l’idée que vous avez toujours jamais reconnaître le positif qu’ils font pour le partenariat.

Ces «faits» ne sont que des intensifications d’hypothèses qui, si elles sont réfléchies raisonnablement, sont fausses.

Au lieu d’utiliser une terminologie aussi gonflée, l’argument devrait être un « j’ai l’impression que vous faites ça beaucoup » moins le « toujours » pour qu’un « jamais » de représailles n’entre pas dans l’équation.

9. Menaces et ultimatums

Trop souvent, les partenaires se tourneront vers des ultimatums ou des menaces dans le but d’amener un partenaire à se soumettre à leur façon de penser dans une dispute.

Le modèle est exceptionnellement destructeur car après avoir utilisé cette méthode fréquemment, un partenaire appellera son partenaire sur l’ultimatum après s’être lassé des menaces, généralement d’une rupture ou d’un divorce.

10. Traitement silencieux

Un conflit non résolu dans les relations survient généralement lorsqu’une personne choisit un traitement silencieux plutôt qu’une communication efficace. Lorsque les problèmes ne sont pas résolus, mais plutôt intériorisés et laissés à l’abandon, il y a une plus grande probabilité que le partenariat échoue.

Lorsque vous exprimez votre esprit avec une communication ouverte et honnête, chaque personne a la possibilité de dissiper toute perception erronée avec une meilleure chance de résoudre le conflit relationnel.

11. Colère et plaintes

La colère et l’agressivité peuvent devenir toxiques si elles ne sont pas gérées de manière appropriée. De nombreux partenaires ont tendance à se mettre en colère et à se plaindre s’ils pensent que l’autre personne ne fait pas leur part ou est irresponsable d’une manière ou d’une autre.

S’asseoir et avoir une conversation calme est beaucoup plus sain et produirait probablement de meilleurs résultats – des styles de conflit relationnel comme celui-ci poussent quelqu’un à quitter la situation.

Découvrez ces étapes essentielles pour la gestion de la colère dans la relation :

12. Pression et stress

Lorsque vous avez un partenaire qui ne donne pas de détails sur une situation particulière, la dernière chose que vous voulez faire est de lui faire pression pour obtenir des informations. Cela les conduira simplement à devenir plus provocants et plus discrets.

À votre tour, vous commencerez à vous méfier de votre partenaire en raison de son manque de transparence menant à une relation beaucoup plus conflictuelle. Un partenaire partagera quand il sentira que le moment est venu et saura comment partager l’information.

Personne ne devrait tenter de forcer quelqu’un à parler avant qu’il ne soit prêt. Un partenariat souffrira de ce comportement.

13. Mépris

Le mépris n’est pas attirant. C’est mesquin et vous emmène au-delà d’un conflit relationnel et dans une destruction progressive. Personne n’aime être raillé ou taquiné. Lorsque vous faites ces choses, vous humiliez, insultez et vous moquez de quelqu’un que vous êtes censé aimer et dont vous vous souciez.

Ce comportement implique que vous vous sentez supérieur d’une manière ou d’une autre alors qu’en fait, vous n’êtes qu’un tyran qui se dirige vers une rupture ou un divorce.

14. Garder un œil

Lorsque vous avez deux personnes qui sentent qu’elles donnent constamment tandis que l’autre est négligente, et qu’elles tiennent chacune compte de ce qu’elles fournissent, cela peut se transformer en une relation conflictuelle importante.

Le ressentiment se développe puisque la résolution est pratiquement impossible avec les allers-retours pour savoir qui a donné le plus. C’est une compétition sans fin sans vainqueur. C’est un cas où les individus doivent se concentrer sur la gratitude et l’appréciation. Sans ces choses, le partenariat n’a aucun espoir de prospérer.

15. Escalade

Certains types de conflits dans les relations semblent inoffensifs au début. Vous pourriez commencer par ce qui semble être une communication constructive, mais au fur et à mesure de la conversation, elle dégénère en un désaccord, en une dispute, en un conflit complet.

Vous ne pouvez pas maintenir une communication saine sans que cela ne devienne un problème.

Cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes sur la voie d’un partenariat raté si vous pouvez déterminer où et pourquoi l’un de vous ou les deux sont déclenchés. Une fois que vous avez compris cela, vous pouvez travailler à la résolution de ce problème sous-jacent et aller de l’avant avec une conversation efficace.

Pensée finale

Si vous n’arrivez pas à trouver un terrain d’entente entre vous deux, le conseil de couple est une sage étape si vous espérez éviter une relation défaillante.

Les experts peuvent travailler avec vous pour identifier les modèles de conflit et vous fournir les outils et les compétences nécessaires pour parvenir à une communication plus saine, contribuant ainsi à établir un lien plus fort.

Avatar de Delphine

Laisser un commentaire