Qu’est-ce que le trouble compulsif de la tricherie ? 9 signes et amp; Façons de faire face

Avez-vous déjà entendu parler du trouble compulsif de la tricherie (CCD) ? C’est plus que simplement tricher dans une relation. C’est quand quelqu’un ne peut pas arrêter d’être infidèle, même s’il sait que c’est mal.

Considérez-le comme une mauvaise habitude dont il est difficile de se débarrasser. Certaines personnes peuvent tricher une fois et se sentir mal, mais celles atteintes de CCD le font encore et encore. Il est important de connaître les signes afin de pouvoir les repérer et aider. Heureusement, il existe des moyens de le traiter et des mesures pour gérer la situation. Connaissez-les ci-dessous :

Qu’est-ce que le trouble compulsif de la tricherie ?

Le trouble compulsif de la tricherie (CCD) est une condition dans laquelle un individu se livre à l’infidélité à plusieurs reprises, même s’il en comprend les conséquences négatives.

Contrairement à une erreur ponctuelle, le CCD se caractérise par un schéma récurrent de tricherie difficile à contrôler. Il ne s’agit pas seulement d’un manque d’engagement ou d’une recherche de variété ; c’est un problème psychologique plus profond.

Certains pensent que cela peut provenir de problèmes émotionnels sous-jacents ou de traumatismes passés. Reconnaître le CCD est crucial car il affecte non seulement la personne atteinte du trouble mais également ses partenaires, conduisant à une confiance brisée et à des relations tendues.

9 signes de tricherie compulsive

Le trouble compulsif de la tricherie est plus qu’une simple infidélité ; c’est un problème profondément enraciné marqué par des infidélités répétées. Reconnaître les signes est crucial pour comprendre et gérer ce comportement difficile.

  • Infidélité répétée malgré les promesses de changement
  • Secret et dissimulation d’activités téléphoniques ou sur les réseaux sociaux
  • Un besoin constant de validation de la part de multiples partenaires
  • Antécédents de relations à court terme ou d’affaires qui se chevauchent
  • Ressentir de la culpabilité ou des remords mais poursuivre le comportement
  • Déni ou minimisation de l’étendue de la tricherie
  • Rationaliser ou justifier le comportement
  • Détachement émotionnel du partenaire principal
  • Pensées obsessionnelles sur de nouvelles relations ou affaires

Femme jalouse vérifiant le téléphone de l'homme

Comment gérer un tricheur compulsif : 9 façons

Lorsque le comportement est répétitif et semble échapper à leur contrôle, cela peut indiquer un problème plus profond, souvent appelé trouble de la personnalité infidèle en série.

Lorsqu’il s’agit de la question séculaire : « Un tricheur trichera-t-il toujours ? », il est essentiel de reconnaître qu’avec les bonnes interventions, le changement est possible.

Faire face à un tricheur compulsif nécessite de la patience, de la compréhension et une stratégie bien pensée. Voici sept façons de gérer cette situation difficile :

1. Comprendre la nature du trouble

Avant de réagir, il est essentiel de reconnaître que la tricherie compulsive est différente de l’infidélité occasionnelle.

Les traits de caractère des tricheurs en série incluent souvent des schémas répétés de tromperie, une apparente incapacité à contrôler leurs actions et des déclencheurs psychologiques profondément ancrés. Comprendre qu’il s’agit d’un trouble peut aider à aborder la situation avec empathie et clarté.

2. Demandez l’aide d’un professionnel

La thérapie peut être bénéfique à la fois pour la personne présentant des comportements de tricherie compulsive et pour son partenaire.

Un thérapeute peut donner un aperçu des causes profondes du comportement et proposer des stratégies d’adaptation. La thérapie de couple, en particulier, peut contribuer à rétablir la confiance et à comprendre la dynamique de la relation.

3. Établir des limites

Même si la compréhension et l’empathie sont cruciales, il est tout aussi important de fixer des limites claires. Déterminez ce que vous êtes et ce que vous n’êtes pas prêt à tolérer.

Comme indiqué dans le livre « Dans l’ombre du Net : se libérer du comportement sexuel compulsif en ligne », les limites peuvent servir de guide au tricheur compulsif, l’aidant à reconnaître les conséquences de ses actes.

4. Ouvrir les canaux de communication

Un dialogue honnête est la pierre angulaire de toute relation, en particulier lorsqu’il s’agit de problèmes complexes comme la tricherie compulsive. Encouragez votre partenaire à exprimer ses sentiments, ses peurs et ses déclencheurs. En retour, communiquez clairement vos sentiments, votre souffrance et vos attentes.

UN étude a interrogé 82 toxicomanes et leurs partenaires, soulignant l’importance d’une communication ouverte. Au début du rétablissement après des troubles sexuels addictifs, une étape cruciale est la divulgation. Les toxicomanes révèlent des comportements, souvent extérieurs à leur relation principale.

5. Renseignez-vous

La connaissance peut donner du pouvoir. En comprenant mieux le trouble de la personnalité lié à la tricherie en série, vous serez mieux équipé pour gérer la situation. Il existe de nombreuses ressources, livres et plateformes en ligne qui approfondissent la psychologie des tricheurs compulsifs et proposent des conseils pour y faire face.

6. Considérez la question

Vous vous demandez : « Les menteurs compulsifs peuvent-ils changer ? » C’est une question difficile et la réponse varie d’une personne à l’autre.

Si certaines personnes peuvent reconnaître leur comportement et faire de véritables efforts pour le changer, d’autres peuvent avoir du mal à le faire. Il est essentiel d’évaluer l’engagement de votre partenaire à changer et de décider si vous êtes prêt à être patient pendant son parcours de transformation.

7. Donnez la priorité aux soins personnels

Faire face à un tricheur compulsif peut être épuisant sur le plan émotionnel. Il est crucial de donner la priorité à votre bien-être. Participez à des activités qui vous apportent de la joie, recherchez le soutien de vos amis et de votre famille et envisagez une thérapie individuelle pour traiter vos émotions et acquérir des outils d’adaptation.

Homme âgé, randonnée en forêt

8. Fixer des limites et responsabiliser

Établir des limites claires est crucial pour ceux qui luttent contre le CCD.

Cela peut impliquer de limiter les interactions avec certaines personnes, d’éviter des déclencheurs spécifiques ou même d’utiliser des applications qui suivent et limitent l’utilisation des médias sociaux. Avoir un ami ou un partenaire de confiance avec qui s’enregistrer peut également fournir un avantage supplémentaire. niveau de responsabilité.

9. Thérapie de groupe et groupes de soutien

Partager des expériences et des sentiments avec d’autres personnes qui traversent des défis similaires peut être thérapeutique.

La thérapie de groupe offre un espace sûr aux personnes souffrant d’un trouble de la tricherie pour exprimer leurs sentiments, apprendre des autres et développer des stratégies d’adaptation. Entendre les histoires des autres peut également offrir une perspective et de l’espoir.

Cette vidéo du Dr Doug Weiss explique pourquoi les gens trichent et nous aidera à mieux comprendre la nature de l’infidélité :

FAQ

La complexité des relations peut s’avérer difficile, surtout lorsqu’on est confronté à des problèmes tels que le trouble compulsif de la tricherie (CCD). Nous abordons ici quelques questions fréquemment posées pour faire la lumière sur cette condition souvent mal comprise.

  • Le trouble compulsif de la tricherie est-il réel ?

Oui, le trouble compulsif de tricherie est une véritable condition psychologique. Bien qu’il ne soit pas officiellement reconnu dans les principaux manuels de diagnostic, de nombreux thérapeutes et experts en relations reconnaissent son existence.

Elle se caractérise par des schémas d’infidélité répétés, même lorsque l’individu en comprend les conséquences négatives. Ce comportement va au-delà des erreurs de jugement occasionnelles ou problèmes d’engagement.

  • Le trouble compulsif de la tricherie peut-il être complètement guéri ?

Avec les bonnes interventions, telles que la thérapie et le conseil, les individus peuvent résoudre les problèmes sous-jacents qui motivent leurs comportements compulsifs.

Au fil du temps, avec engagement et efforts, ils peuvent réduire ou éliminer les schémas associés au CCD. Il est essentiel de comprendre les causes de la tricherie compulsive, qui inclut souvent des traumatismes émotionnels ou une détresse psychologique sous-jacents, pour y remédier efficacement.

  • Le CCD concerne-t-il uniquement le désir d’intimité physique ?

Non, le CCD ne concerne pas seulement intimité physique. Alors que certains tricheurs compulsifs recherchent des relations physiques, beaucoup sont motivés par des besoins émotionnels, une validation ou une évasion de problèmes personnels. Il s’agit d’un trouble complexe avec divers déclencheurs, et l’intimité physique n’en est qu’un aspect.

  • Une relation peut-elle survivre après qu’un partenaire ait reçu un diagnostic de CCD ?

Oui, une relation peut survivre, mais elle nécessite des efforts de la part des deux partenaires. La personne atteinte de CCD doit reconnaître son comportement, demander l’aide d’un professionnel et s’engager à changer.

L’autre partenaire, tout en étant compréhensif et solidaire, doit également fixer des limites et communiquer ses sentiments et ses besoins.

La thérapie de couple peut contribuer à rétablir la confiance et à comprendre la dynamique de la relation. Il est essentiel de se rappeler que chaque relation est unique et que ce qui fonctionne pour un couple peut ne pas fonctionner pour un autre.

  • La tricherie est-elle un trouble mental ?

La tricherie en soi n’est pas considérée comme un trouble mental. Cependant, lorsque le schéma d’infidélité est répétitif et semble hors du contrôle d’un individu, cela peut indiquer des problèmes psychologiques plus profonds.

Le trouble compulsif de la tricherie, comme indiqué, est l’une de ces conditions dans lesquelles la tricherie devient un comportement compulsif. Il est essentiel de faire la différence entre quelqu’un qui triche en raison d’une erreur momentanée de jugement et ce qu’est un tricheur compulsif qui adopte ce comportement à plusieurs reprises en raison de facteurs psychologiques sous-jacents.

Conclusion

Le trouble compulsif de tricherie est un problème complexe qui nécessite de la compréhension, de la patience et une intervention professionnelle. Reconnaître les signes et comprendre la différence entre une infidélité occasionnelle et un comportement compulsif est crucial.

Avec les ressources et le soutien appropriés, les individus peuvent s’attaquer aux causes profondes de leur comportement, et les couples peuvent œuvrer à rétablir la confiance et à favoriser des relations plus saines.

Avatar de Mathias
Laisser un commentaire

10 − 10 =