Êtes-vous un petit ami adoptif : comment le savoir et que faire à ce sujet

Avez-vous déjà investi votre cœur et votre âme dans quelqu’un, pour ensuite avoir l’impression qu’il n’est tout simplement « pas encore là » ? Avez-vous déjà eu l’impression d’entretenir une relation plus que de favoriser une connexion?

Nous y avons tous été. Peut-être que vous les comblez d’amour, que vous accordez la priorité à leurs besoins, et pourtant… quelque chose ne va pas. Pourriez-vous être un petit ami adoptif ?

Il ne s’agit pas seulement d’étiquettes, il s’agit également de comprendre les dynamiques en jeu. Donnez-vous librement tout en recevant avec hésitation ? Leurs murs émotionnels semblent-ils un peu trop élevés ? Si vous êtes curieux de savoir où en sont les choses, continuez à lire.

Nous explorerons les signes, expliquerons le « pourquoi » et, plus important encore, nous vous guiderons sur la façon de favoriser une relation qui prospère vraiment.

Qu’est-ce qu’un petit ami adoptif ?

Si vous avez déjà eu l’impression d’investir plus dans une relation que vous n’en récupériez, cela pourrait être le signe que vous êtes dans une situation de « petit ami adoptif ».

Ce terme, récemment inventé dans la culture populaire, décrit un partenaire qui en « prépare » émotionnellement un autre à une future relation engagée avec quelqu’un d’autre. Il s’agit essentiellement d’une relation d’accueil déséquilibrée, dans laquelle vous apportez de l’amour, du soutien et de la croissance, mais qui n’est peut-être pas le « foyer éternel » prévu.

Point culminant de la recherche = Des études suggèrent que cette dynamique est plus courante que vous ne le pensez. UN Etude 2023 publié dans le Journal of Social and Personal Relations a révélé que 27 % des jeunes adultes ont déclaré avoir vécu un « partenariat fictif » à un moment donné, souvent caractérisé par le fait qu’un partenaire est plus investi émotionnellement que l’autre.

Comprendre ce concept peut vous aider à naviguer dans des dynamiques confuses et à faire des choix éclairés sur l’avenir de votre relation.

Êtes-vous un petit ami adoptif : 6 façons de le savoir

Couple ayant une conversation senior

Être un petit ami adoptif ne signifie pas que vous élevez littéralement le futur partenaire de quelqu’un d’autre, mais plutôt que vous nourrissez involontairement sa croissance émotionnelle sans recevoir la même chose en retour. Voici 6 signes à surveiller :

1. L’effort semble inégal

C’est vous qui initiez constamment des rendez-vous, faites des plans et offrez un soutien émotionnel. Vous les comblez d’amour et d’attention, mais leurs contributions semblent au mieux passives. N’oubliez pas que les relations saines sont des partenariats et non des efforts en solo.

2. L’avenir est un nuage flou

Lorsque vous évoquez des engagements à long terme, les conversations deviennent gênantes ou aboutissent à des réponses vagues. Ils donnent la priorité aux objectifs personnels plutôt qu’aux objectifs « nous », vous laissant vous demander où vous vous situez dans leur vision à long terme.

3. « Pas prêt » devient leur mantra

Ils citent constamment des problèmes personnels ou des expériences passées comme raisons pour ne pas rendre la pareille à votre engagement. Même si tout le monde a des bagages, les excuses ne devraient pas devenir une béquille confortable. Les actions, et non les justifications, en disent long.

4. L’affection physique est en pilote automatique

Vous initiez des moments intimes, mais leurs réponses sont tièdes ou peu fréquentes. Ce manque de réciprocité physique reflète souvent un distance émotionnelle aussi. N’oubliez pas que l’intimité se nourrit du désir et de l’expression mutuels.

5. Votre réservoir émotionnel est vide

Donner constamment sans recevoir a des conséquences néfastes. Vous pourriez vous sentir épuisé, ignoré et méconnu. Vos besoins émotionnels méritent également attention et satisfaction. Ne négligez pas votre propre bien-être.

6. Vos proches lèvent un sourcil

Les amis proches et la famille expriment leur inquiétude face au déséquilibre de la relation. Ils pourraient voir ce que vous négligez en raison de votre investissement émotionnel. Écoutez leurs idées ; ils pourraient avoir des perspectives précieuses.

Comment gérer le fait d’être le petit ami adoptif

Homme réconfortant son triste ami

Un 2014 étude publié dans le « Journal of Marriage and Family » a révélé que les personnes qui perçoivent leur partenaire comme émotionnellement renfermé ont signalé des niveaux plus faibles de satisfaction relationnelle et des niveaux plus élevés de solitude. Cela met en évidence à quel point le manque de réciprocité émotionnelle peut contribuer à un sentiment de vide émotionnel au sein d’une relation.

Se reconnaître comme un « petit ami adoptif » peut être une expérience révélatrice, quoique troublante. Vous pouvez vous sentir utilisé, épuisé émotionnellement et ne pas savoir comment avancer. Mais ne désespérez pas ! Voici 11 étapes pour naviguer dans cette situation compliquée et donner la priorité à votre propre bien-être :

1. Reconnaître les signes

Reconnaître les schémas qui vous qualifient de « petit ami adoptif » est la première étape vers le changement. Réfléchissez à vos expériences et voyez si elles correspondent aux signes évoqués. L’acceptation est essentielle pour résoudre le problème et évoluer vers une dynamique relationnelle plus saine.

2. Ayez une conversation honnête

Communiquez avec votre partenaire sur la façon dont vous vous sentez négligé ou sous-évalué, en utilisant des exemples spécifiques pour illustrer votre propos. Ce dialogue ouvert est essentiel pour comprendre les points de vue de chacun et déterminer s’il existe un désir mutuel d’améliorer la relation.

3. Écoutez leur réponse

Faites attention à la façon dont votre partenaire réagit à vos inquiétudes. Sont-ils sur la défensive ou montrent-ils une volonté de changement ? Leur réponse est cruciale pour évaluer leur engagement envers vous et l’avenir de la relation.

4. Établir des limites

Définissez clairement les comportements que vous êtes et que vous n’êtes pas prêt à tolérer. Fixer des limites est essentiel pour maintenir votre estime de soi et garantir que vos besoins émotionnels sont satisfaits. Il n’y a rien de mal à donner la priorité à votre bien-être.

5. Rechercher de l’aide

Contactez vos amis, votre famille ou un professionnel pour obtenir des conseils et un soutien émotionnel. Discuter de votre situation avec d’autres peut offrir de nouvelles perspectives et vous aider à vous sentir moins isolé face à ces défis.

6. Concentrez-vous sur vous-même

Consacrez du temps aux passe-temps et aux activités qui vous apportent joie et épanouissement. Prendre soin de soi est crucial pendant cette période, car il contribue à améliorer votre santé mentale et émotionnelle alors que vous faites face aux incertitudes relationnelles.

7. Envisagez différentes voies

Réfléchissez à l’état de votre relation et à la faisabilité d’une amélioration. Qu’il s’agisse de s’engager à régler les choses, de faire une pause ou de se séparer, réfléchissez à ce qui est le mieux pour votre bien-être émotionnel.

8. Ne précipitez pas les décisions

Accordez-vous le temps de traiter pleinement vos sentiments et la situation actuelle. Se précipiter dans une décision peut conduire à des regrets. Abordez vos choix avec calme et considération pour votre bonheur futur.

9. Donnez la priorité à votre bonheur

Votre satisfaction et votre bonheur sont primordiaux. Si la relation vous épuise constamment, il est peut-être temps de réévaluer. Efforcez-vous d’établir un partenariat épanouissant et solidaire, où croissance mutuelle est encouragé.

10. Apprendre de l’expérience

Utilisez cette situation comme une opportunité d’apprentissage. Réfléchissez à ce que vous avez découvert sur vos besoins et vos préférences relationnelles. Appliquez ces informations aux relations futures pour établir des connexions plus épanouissantes.

11. Acceptez d’aller de l’avant

Que vous décidiez de rester ou de partir, concentrez-vous sur la création d’un avenir positif. C’est l’occasion de garantir que vos besoins émotionnels sont prioritaires et d’entretenir des relations qui apportent bonheur et croissance.

FAQ

Entretenir une relation à distance ou une relation d’accueil peut être difficile, mais une connexion continue ne doit pas nécessairement être à longue distance ! Examinons quelques FAQ sur l’amour à distance et les partenariats privilégiés :

  • Comment favoriser la connexion dans une relation à distance

Les appels vidéo, les rendez-vous virtuels et le partage des détails quotidiens contribuent tous à combler le fossé physique. N’oubliez pas les lettres manuscrites, les colis de soins surprises et même les jeux en ligne pour un plaisir partagé !

  • Qu’est-ce qui favorise l’intimité ?

L’intimité se nourrit de la vulnérabilité émotionnelle et des expériences partagées. Parlez de votre journée, de vos rêves, de vos peurs. Planifiez des activités virtuelles comme cuisiner ensemble ou regarder des films simultanément. Du temps de qualité, même en ligne, peut renforcer l’intimité.

Quel est l’ingrédient clé pour favoriser l’intimité qui manque à la plupart d’entre nous ? L’auteur Heidi Priebe partage son point de vue :

  • Comment gérer les désaccords dans une relation d’accueil ?

Respirez profondément et évitez les communications impulsives. Planifiez un appel vidéo calme pour discuter clairement et écouter activement les points de vue de chacun. N’oubliez pas que vous êtes une équipe, même à distance.

  • Être un petit ami adoptif est-il épuisant émotionnellement ?

Cela peut être le cas, surtout si vos besoins ne sont pas réciproques. Une communication ouverte et l’établissement de limites sont cruciaux. Si vous vous sentez constamment insatisfait, donnez la priorité à votre bien-être et envisagez de demander de l’aide ou d’explorer différentes voies.

  • Quel rôle joue la patience dans le fait d’être un petit ami adoptif ?

Chacun grandit à son rythme. Respectez leur parcours tout en étant honnête quant à vos propres besoins. Si les progrès semblent stagner et que vos besoins ne sont pas satisfaits, malgré une communication ouverte et tous vos efforts, il est peut-être temps de réévaluer la trajectoire de la relation. N’oubliez pas que votre bonheur compte aussi.

Au-delà de la zone d’accueil

Se reconnaître comme un « petit ami adoptif » peut être difficile, mais n’oubliez pas que cela peut aussi être la première étape vers la création d’une relation qui vous nourrit tous les deux. Le voyage à venir ne sera pas facile, mais une communication honnête, fixer des limites et donner la priorité à votre bien-être sont des outils puissants.

N’hésitez pas à demander de l’aide – parlez-en à des amis de confiance, à votre famille ou à un thérapeute. N’oubliez pas que vous méritez un partenaire qui valorise vos efforts et investit également dans votre croissance émotionnelle.

Profitez de cette expérience comme une opportunité de comprendre vos besoins et de créer un avenir où votre bonheur s’épanouit. Sortez de la « zone d’accueil » et adoptez une relation qui prospère vraiment.

Commencez dès aujourd’hui en lançant une conversation ouverte. Votre bien-être et un avenir épanouissant vous attendent.

Avatar de Mathias
Laisser un commentaire

5 × 2 =