Crier n’aide pas : ne le criez pas, écrivez-le

Chaque relation a sa part d’arguments – argent, beaux-parents, fêtes, concerts, playstation contre X-Box (ce n’est pas seulement un briseur de mariage mais un briseur de famille). La liste continue. La plupart d’entre nous n’écoutent jamais réellement ce que l’autre personne dit ; nous attendons juste de répondre ou plus précisément, laissons-leur quelques mots de leur réponse et de leur attaque. Certains d’entre nous n’écoutent même pas ce que nous disons nous-mêmes. Comment pouvons-nous espérer résoudre quoi que ce soit si nous n’écoutons au mieux que la moitié de la conversation ?

Les disputes résolvent rarement quoi que ce soit

Ils se traduisent par des sentiments blessés, des ressentiments et, sous une forme ou une autre, une personne que nous aimons est intimidée à accepter quelque chose qu’elle ne veut pas ou n’aime pas.

Nous savons que le processus ne fonctionne pas, mais nous continuons à avoir plusieurs des mêmes arguments encore et encore ou de nouveaux arguments dans le même style ancien. Nous faisons cela par habitude. Nous le faisons parce que c’est familier et confortable. Nous le faisons parce que nous ne connaissons pas d’autre moyen. C’est ainsi que nos parents ont résolu les désaccords. C’est ainsi que nous avons résolu des désaccords toute notre vie. Pour certains d’entre nous, cela nous amène à nous débrouiller la plupart du temps et pour les autres, cela se traduit par de la frustration et de la douleur ou une détermination à gagner le prochain argument à tout prix, même s’il s’agit à peu près de l’émission que nous regardons en direct et qui montrent la montre sur le DVR plus tard.

Les disputes et les cris ne font généralement que bouleverser le ménage et éventuellement les voisins. Les disputes, la plupart du temps, surviennent lorsque nous laissons notre enfant intérieur « jouer ». Comme le dit Dave Ramsey : « Les enfants font ce qui leur fait du bien. Les adultes conçoivent un plan et s’y tiennent. Il est peut-être temps d’agir comme des adultes lorsque nous avons des désaccords.

Certaines personnes essaient d’avoir des discussions. C’est mieux. Si toutes les parties impliquées suivent les règles généralement enseignées dans le conseil prénuptial, cela signifie qu’une personne parle tandis que l’autre écoute et résume ce qu’elle a entendu de temps en temps. Aucune des parties n’essaie d’anticiper ce que l’autre dira ou comment elle réagira. Nous ne nous engageons pas à porter des accusations sans fondement et nous faisons des compromis. Le problème avec cela est que plus nous sommes personnellement investis dans une question, plus les discussions dégénèrent rapidement en arguments.

Alors, comment pouvez-vous discuter de sujets litigieux et quand même arriver à quelque chose ?

Vous l’écrivez. Je l’utilise personnellement ainsi qu’avec mes clients. Ce plan a un taux de réussite de 100 % jusqu’à présent, chaque fois qu’il est utilisé. Certes, la plupart des clients le font une ou deux fois, puis reviennent à leurs anciennes habitudes. J’avais un couple qui s’en occupait une fois par semaine. Vous voulez deviner quel couple a fait le plus de progrès ?

L’idée derrière l’écriture est multiple. La première étant, vous réfléchissez à ce que vous voulez dire. Lorsque vous écrivez, vous devenez à la fois concis et précis. L’ambiguïté a tendance à disparaître et vous faites attention à ce que vous dites. L’idée suivante est que pour répondre, vous devez lire ce qui est dit par l’autre personne ou les personnes. Une autre grande chose à ce sujet est que la responsabilité est intégrée. Vos mots et votre écriture sont là pour que tout le monde puisse les voir. Plus de « je n’ai pas dit ça » ou « je ne me souviens pas avoir dit ça ». Et bien sûr, en l’écrivant, cela vous donne du temps pour traiter les réponses émotionnelles et être généralement plus rationnel. Il est étonnant de voir à quel point les choses sont différentes lorsque nous les voyons par écrit et il est étonnant de voir à quel point nous sommes attentifs à ce que nous acceptons ou promettons lorsque nous l’écrivons.

Il existe quelques règles simples pour ce processus

1. Utilisez un cahier à spirale ou un bloc de papier

De cette façon, les discussions restent en ordre et ensemble. Si nécessaire, un SMS ou un e-mail peut être envoyé si vous êtes séparé lorsque ces discussions doivent avoir lieu, mais un stylo et du papier sont préférables.

2. Les distractions sont minimisées

Les téléphones portables sont éteints ou silencieux et rangés. Les enfants auront presque toujours besoin de quelque chose, mais il faut leur dire d’essayer de ne pas interrompre si possible. En fonction de l’âge et des besoins des enfants concernés, vous pouvez déterminer quand planifier une discussion. Cependant, ce n’est pas parce que votre plus jeune a 15 ans que vous aurez une discussion fructueuse à chaque fois que vous essayerez. S’il a la grippe intestinale et crache comme une bouche d’incendie des deux côtés, il s’agit d’une situation «tout le monde sur le pont» et une discussion n’aura probablement pas lieu cette nuit-là. Choisissez vos instants.

3. Étiquetez chaque discussion et respectez le sujet

Si nous avons une discussion sur le budget, des commentaires sur le rôti braisé étant plus sec que le Sahara ou sur le contrôle et/ou l’interférence de la mère de votre conjoint, n’ont aucune incidence sur la discussion et n’appartiennent pas (les livres Good Eats d’Alton Brown peuvent aider avec le premier et Boundaries des Drs Cloud et Townsend peuvent aider avec le second), aussi vrais soient-ils. De plus, les discussions pour savoir si votre enfant part en voyage senior à Cancun n’ont pas leur place ici dans une discussion sur le budget. Ce qui appartient à une discussion budgétaire, c’est de savoir si vous pouvez ou non vous permettre d’envoyer l’enfant. Une nouvelle discussion peut avoir lieu pour savoir s’ils partent ou non après avoir terminé la discussion sur le budget et déterminé si vous pouvez vous permettre de les envoyer.

4. Chaque personne utilise une encre de couleur différente

Je sais que certains d’entre vous pensent « c’est ridicule ». L’expérience m’a appris que c’est important. A) cela vous permet de rechercher quelque chose assez rapidement dans les commentaires d’une personne et B) ces discussions peuvent encore devenir assez animées et vous seriez étonné de voir à quel point votre écriture peut se ressembler lorsque vous êtes si… animé.

5. Les discussions ne doivent pas durer plus d’une heure

À moins qu’une décision doive être prise ce soir-là, vous déposez la discussion et la reprenez à un autre moment. Vous n’essayez pas de parler à votre conjoint du problème en dehors de la discussion écrite.

6. Les pauses peuvent être appelées

Parfois, vous vous impliquez trop émotionnellement et avez besoin d’une minute ou deux pour vous calmer. Alors, tu fais une pause aux toilettes. Prendre un verre. Assurez-vous que les enfants sont là où ils devraient être, et cetera. Peut-être que quelqu’un a besoin d’aller faire des recherches pour revenir à la discussion. Les pauses ne doivent pas dépasser 10 à 15 minutes. Et non cela ne compte pas pour l’heure.

7. Planifiez à l’avance

Si vous savez qu’un resserrement budgétaire va arriver, le moment d’en parler et de le planifier est bien à l’avance, pas au moment où les factures commencent à arriver. Les voyages en famille sont mieux planifiés au moins 2 mois à l’avance. Les enfants qui ont 16 ans et l’école de conduite, les voitures et l’assurance automobile ne sont pas des événements inattendus, mais la plupart des familles les traitent comme s’ils l’étaient. Soyez aussi proactif que possible dans la planification de vos discussions.

8. Les batailles d’argent sont dangereuses pour les relations

Selon les études que vous lisez, l’argent et les batailles d’argent sont la raison numéro un ou numéro deux citée pour le divorce. L’élaboration d’un budget (plan de trésorerie ou plan de dépenses sont souvent des termes plus acceptables pour le budget) peut réduire ou même éliminer ces combats. Un budget ne sert pas à contrôler quelqu’un d’autre avec de l’argent. Un budget est la façon dont les gens décident de dépenser leur argent. Une fois que vous vous êtes mis d’accord sur les objectifs, la façon de faire passer l’argent dans le budget devient plus théorique qu’émotionnelle.

Il peut y avoir d’autres règles que vous devez inclure. D’autres règles établies pour des couples ou des familles spécifiques incluent : la pensée créative et la résolution de problèmes doivent être essayées, ne pas répéter la même chose encore et encore, et tout le monde doit être ouvert pour essayer de faire les choses d’une manière différente. Être flexible et ouvert au compromis est toujours un bien lorsqu’on essaie de résoudre une situation avec succès. La nouvelle solution peut ne pas fonctionner parfaitement et nécessitera probablement quelques ajustements. Nous n’abandonnons pas simplement la nouvelle méthode et revenons à l’ancienne méthode qui ne fonctionnait pas non plus, mais qui est simplement plus confortable.

Rappelez-vous que les situations sont fluides. Vos enfants ont peut-être 4 et 6 ans maintenant, mais dans quelques années, ils pourront participer à une multitude de tâches ménagères. Commencez dès maintenant à leur apprendre à trier le linge. Il y a un gain de temps. En vieillissant, ils comprendront de mieux en mieux la lessive et pourront éventuellement faire leur propre lessive. Idem pour le ménage. Travaux de jardinage. Faire la vaisselle. Cuisson. Avez-vous déjà regardé Masterchef Junior ? Mon prochain article portera sur l’importance pour les enfants de contribuer aux tâches ménagères et… de ne pas être payés pour cela.

Avatar de Delphine
Laisser un commentaire

deux × cinq =