5 stratégies efficaces pour communiquer avec votre conjoint

Le mariage est difficile. Les films et la télévision ont idéalisé les idées d’amour et de mariage et ont élevé les attentes. Les normes sont bien au-dessus de la réalité – tout le monde n’a pas un amour de conte de fées sans souci, doute et conflit. Cependant, même si votre mariage n’est pas parfait, il est important qu’une relation continue de changer et de se développer au fil du temps. Les cinq stratégies suivantes, si elles sont pratiquées régulièrement, peuvent être efficaces pour transformer la façon dont vous interagissez et profiter d’une meilleure communication avec votre conjoint.

Écouter avec intention

« Je vous ai entendu. » Cette phrase n’est pas étrangère à la communication entre époux, mais entendre signifie-t-il réellement la même chose qu’écouter ? L’ouïe est le processus par lequel les ondes sonores frappent le tympan et provoquent des vibrations qui sont transmises au cerveau. C’est la partie physique et biologique de la communication. Or, écouter signifie capter et traiter les informations communiquées. Être un bon auditeur signifie prêter attention à plus que des mots. Vous devez identifier le sens derrière le ton, la hauteur et le volume des mots ; vous voyez l’expression faciale, les sons et d’autres signaux non verbaux émis pour avoir une meilleure communication avec le conjoint.

Être un bon auditeur signifie investir du temps et de l’énergie pour recevoir ce que votre conjoint essaie de vous communiquer. L’écoute est un défi; essayez de parler moins, de vous débarrasser des distractions, de chercher des idées clés et d’éviter les jugements prématurés.

Assumez la responsabilité de vos émotions

Être assertif lors de la communication est souvent confondu avec être agressif. L’agressivité viole les droits de quelqu’un d’autre tandis que l’affirmation de soi est une communication respectueuse et concise de vos droits. Le langage de l’affirmation de soi vise à assumer la responsabilité de vos émotions et à augmenter la capacité de discuter clairement des raisons de ces émotions.

Utilisez des déclarations en « je » comme « je pense… » ou « je ressens… » Des phrases comme celles-ci peuvent aider à indiquer à votre conjoint que vous ne transférez pas votre opinion ou votre pensée, mais que vous essayez plutôt d’exprimer clairement la vôtre. Faire des demandes en utilisant un format similaire ; dire « j’ai besoin de… » peut être beaucoup plus efficace que « tu devrais… ». Offrez un compromis ou demandez l’avis de votre conjoint. Demandez des éclaircissements au lieu de supposer ce que l’autre personne ressent et évitez de faire des déclarations exigeantes ou qui semblent blâmer l’autre personne pour vos émotions. N’oubliez pas que votre conjoint ne vous a pas mis en colère – vous vous êtes mis en colère lorsqu’il a choisi de faire quelque chose seul plutôt qu’avec vous. Alors que l’action n’était pas la vôtre, les émotions le sont, et il est vital d’en assumer la responsabilité.

Apprenez la langue de votre conjoint

Comment préférez-vous recevoir de l’affection ? Vous préférerez peut-être passer du temps de qualité avec votre conjoint ou être physiquement proche. Gary Chapman, auteur de Les 5 langages de l’amour : le secret de l’amour qui dure, a identifié cinq manières distinctes par lesquelles chaque personne donne et reçoit de l’amour. Ces catégories comprennent le contact physique, la réception de cadeaux, le temps de qualité, les actes de service et les paroles d’affirmation. L’auteur note que chaque individu a une ou deux méthodes idéales pour recevoir de l’affection. L’erreur la plus courante, cependant, est que la plupart essaieront de montrer l’affection de leur conjoint de la manière dont ils préfèrent recevoir de l’affection, plutôt que de prendre en considération la langue du conjoint. Prenez le temps non seulement d’identifier comment vous préférez qu’on vous montre de l’amour, mais aussi d’identifier les façons dont votre conjoint aimerait être aimé.

C’est bien de dire non

Être incapable de répondre à des attentes irréalistes est frustrant et peut causer des frictions évitables dans un mariage. Parfois, il est normal de dire non ! Une partie de la communication claire avec votre conjoint est la capacité de savoir quand c’est assez ou quand il y a trop dans votre assiette. Dire non peut être décevant pour vous ou votre partenaire, mais cela peut être nécessaire pour maintenir votre bien-être et la santé de votre relation. Reconnaissez à votre conjoint que cela peut être bouleversant ou frustrant, mais évitez de vous sentir coupable.

Soyez gentil et courtois

Au milieu d’une vive dispute, il est souvent extrêmement difficile de rester gentil et de faire preuve de patience. Vos paroles ont le pouvoir d’élever ou d’abattre votre conjoint – utilisez-les à bon escient ! Les mots prononcés sur le moment ne disparaissent pas une fois la discussion terminée. Soyez conscient de ce que vous dites et sachez le type de pouvoir qu’ils portent. Soyez courtois et patient; donnez à votre conjoint le temps de corriger une erreur ou de s’excuser pour une erreur. Il est normal d’avoir des attentes, mais anticiper une gratification immédiate est dangereux.

Ces cinq stratégies sont essentielles pour avoir une meilleure communication avec le conjoint, si elles sont mises en pratique par vous et votre partenaire, elles peuvent améliorer la relation conjugale dans son ensemble. L’amour est le fondement du mariage, mais sans un moyen concret de se connecter à un niveau plus profond, le mariage ne peut pas atteindre son véritable potentiel. Apprenez à être actif, à être présent et à être gentil. Soyez prêt à prendre les choses en main et à créer un environnement de véritable connexion dans votre relation.

Avatar de Delphine
Laisser un commentaire

quatre × 3 =