5 signes dʼun homme intimidé par une femme

La Magie Insondable de l’Intimidation Amoureuse

Il était une fois, dans un monde pas tout à fait dissemblable de notre réalité habituelle, une intrigue, une complexité insoupçonnée qui tourne sans cesse autour de la danse intemporelle entre Mars et Venus – l’attraction entre les hommes et les femmes.

Avez-vous déjà vu un homme, souvent beau parleur et confiant se transformer tout à coup en statue hantée par la peur devant une femme qui lutte sans effort pour masquer son sourire vainqueur ? Si oui, bienvenue à vous au club peu commun des observateurs de la grande scène de la vie amoureuse ! Ce sont ces scènes, que nous allons dépeindre aujourd’hui, subtiles et délicates, si vous savez où regarder.

Au Commencement : Les Para-Paroles

Commençons par le premier signe à observer, qui n’est autre que le langage de son corps : une véritable histoire se raconte en silence. Un homme intimidé, face à la femme par qui il est charmé, aura une gestuelle hésitante, voire maladroite. Malgré sa volonté de donner l’impression du contrôle, son corps trahit le chaos intérieur où son cœur et son esprit luttent pour reprendre le dessus.

Les regards, en général fixes et confiants, se transforme en un ballet incessant entre les yeux de la belle et tout autre point dans la pièce. Parfois, il y a même des gestes inutiles, comme si mettre en mouvement ses mains pourrait chasser les chauve-souris volantes dans son estomac.

L’Eloquence du Silence

Notre cher monsieur est habituellement doté d’une verve impressionnante, (pensez à Cyrano de Bergerac), mais face à une femme qui le déstabilise, il est curieusement souvent atteint d’amnésie soudaine. Même les bavards invétérés deviennent silencieux, en lutte pour trouver un sujet de discussion.

Imaginez le silence assourdissant, où ses pensées se noient dans le bruit blanc de son désir et de son admiration. Il a tant à dire, mais les mots coincés quelque part entre son cœur battant la chamade et sa gorge asséchée.

Un Détour par le Ridicule

Ridicule peut-il tuer ? Il y a de quoi se poser la question lorsque vous surprenez un homme, normalement sûr de lui, dans une situation sociale embarrassante. Potentiellement la conséquence d’une tentative désespérée de regagner un peu de son estime de soi devant une femme que la nature a dotée d’une aura intimidante.

Le ridicule peut prendre plusieurs formes: une blague in opportune, un rire forcé et exagéré, ou même des commentaires tous azimuts. Ces efforts vains pour cacher une vulnérabilité qu’il n’arrive pas à contrôler rendent la scène encore plus touchante.

Le Masque des Champions

Quand un homme intimidé décide de livrer bataille, il sort son armure: une version exagérée de lui-même. Qu’il trouve refuge derrière des prouesses exagérées ou la mise en avant de ses réussites, cela ne fait pas de doute qu’il est pris d’une soudaine impulsion de mettre en avant son « moi » idéalisé.

Il est alors consumé par la crainte que sa véritable nature ne répondra pas aux standards de cette femme ‘redoutable’, qu’il en arrive à toucher l’absurdité. Illuminé par un besoin urgent de se prouver, et donc prouver à la belle, qu’il vaut quelque chose.

Le Dernier Bastion : L’évitement

Quand toutes les autres tactiques sont échouées, que reste-t-il pour un homme intimé ? L’évitement. Une sorte de retraite stratégique en reconnaissant tacitement le pouvoir de la femme devant laquelle il se sent si vulnérable.

Ainsi, la prochaine fois que vous rencontrerez un homme qui semble fuir vos conversations, regardez-le attentivement. Ayez de la sympathie pour sa déroute. Et, dans le marasme de votre belle ironie, réjouissez-vous, car ce sont les femmes comme vous qui font d’un homme un vrai chevalier, face à ses peurs, sur le champ de bataille de la séduction.

Avatar de Delphine
Laisser un commentaire

8 − sept =