10 choses courantes sur lesquelles nous nous trompons en matière de tricherie

La tricherie, un problème qui touche à peu près 20 à 40 % des couples mariés et encore plus parmi les personnes qui sortent ensemble, reste aujourd'hui l'un des défis les plus complexes dans les relations.

Malgré sa prévalence, il existe de nombreuses idées fausses et erreurs concernant la tricherie, qui peuvent fausser notre compréhension et notre réponse au problème. Ce problème courant mais mal compris sape la confiance, brise les cœurs et démantèle les familles.

Cependant, la réalité de l’infidélité est bien plus nuancée que les contrastes saisissants du bien et du mal que nous lui attribuons souvent.

Grâce à une exploration plus approfondie des paysages statistiques et des innombrables formes que prend la tricherie, nous pouvons commencer à démêler la mosaïque complexe de comportements et de motivations derrière l’infidélité, conduisant ainsi à des approches plus éclairées et compatissantes pour gérer son impact sur les relations.

Qu'est-ce que tricher dans une relation ?

La tricherie dans une relation se produit lorsqu'un partenaire viole les limites et la confiance établies dans la relation engagée. Il s'agit d'un problème aux multiples facettes qui va au-delà de la simple infidélité physique, englobant les relations émotionnelles, les relations en ligne et tout comportement secret qui viole la confiance fondamentale du partenariat.

Cette définition large souligne la complexité de l'infidélité et remet en question les erreurs que nous avons en matière de tricherie, révélant qu'il ne s'agit pas uniquement de trahison sexuelle, mais également de déconnexion émotionnelle et de trahison.

Comprendre la tricherie de cette manière globale permet de mieux comprendre la dynamique des relations et l’importance d’une communication claire et du respect mutuel pour maintenir l’intégrité d’un engagement.

10 choses que nous avons tort de tricher

Femme jalouse regardant un couple heureux

L’infidélité, empreinte de complexité et de troubles émotionnels, est souvent entourée de récits et de mythes trop simplistes. Cette section vise à clarifier les choses sur lesquelles nous nous trompons concernant la tricherie, en mettant en lumière les mythes courants, les idées fausses sur l'infidélité et les malentendus concernant l'adultère.

En démystifiant les stéréotypes de triche, nous favorisons une approche plus nuancée et empathique d’un sujet souvent marqué par le jugement et la douleur.

1. Seules les affaires physiques comptent

Un mythe courant sur la tricherie tourne autour de l’idée selon laquelle elle n’est valable que si elle est physique.

Beaucoup pensent que la tricherie n’englobe que les actes physiques, négligeant l’impact profond des relations émotionnelles. Ces liens non physiques peuvent briser la confiance et l’intimité dans une relation tout aussi gravement, sinon plus, démontrant le large éventail de comportements qui constituent l’infidélité.

Par exemple: Une personne peut se sentir tout aussi trahie lorsqu'elle découvre que son partenaire partage des liens émotionnels intimes avec quelqu'un d'autre en ligne, malgré l'absence de contact physique.

2. Un tricheur un jour, un tricheur toujours

En rejetant l’idée d’un comportement immuable, il est crucial de reconnaître que les gens peuvent changer et changent effectivement. Le voyage de la trahison à la rédemption implique une profonde introspection et un engagement envers la croissance personnelle, mettant en évidence le potentiel de seconde chance et de transformation.

Par exemple: Une personne qui a commis une erreur en trichant dans sa jeunesse peut passer des années à prouver sa fidélité, démontrant que les gens peuvent effectivement changer et apprendre de leurs erreurs, défiant ainsi la stigmatisation selon laquelle les actions passées dictent le comportement futur.

3. La tricherie est toujours une question de sexe

L'infidélité transcende souvent les désirs physiques, provenant de déficits émotionnels ou d'un désir de validation. La recherche d’un lien émotionnel ou l’évasion de dilemmes personnels peuvent induire les individus en erreur, ce qui suggère que le cœur du problème est souvent plus psychologique que physique.

Dans un étude menée par YouGov en 2015 auprès de 1 660 adultes britanniques, 44 % ont admis qu'ils considéraient l'établissement de liens affectifs avec les autres comme de l'infidélité.

Par exemple: Quelqu'un peut chercher un réconfort émotionnel auprès d'une autre personne lorsqu'il se sent négligé à la maison, ce qui conduit à une liaison émotionnelle. Ce scénario montre que tricher peut consister à rechercher un lien émotionnel plutôt qu’une attirance physique.

4. Les hommes trichent plus que les femmes

Couple heureux

Dissipant les préjugés fondés sur le genre, l’infidélité traverse les frontières entre les sexes de plus en plus fréquemment. Des études modernes montrent que les femmes sont presque aussi susceptibles de tricher que les hommes, ce qui indique que la propension à l'infidélité est un trait humain qui ne se limite pas au sexe.

Par exemple: Contrairement au stéréotype, une femme peut se retrouver entraînée dans une liaison, prouvant que l'impulsion à tricher ne se limite pas à un seul sexe mais peut être une tentation pour n'importe qui, quel que soit son sexe.

5. La tricherie signifie que la relation est terminée

Contrairement à la croyance selon laquelle l’infidélité signifie la fin, de nombreuses relations survivent et parfois même prospèrent après de telles crises. Grâce à des conseils et à un dévouement mutuel à la guérison, les couples peuvent surmonter les conséquences d'une liaison, en ressortant plus forts et plus conscients des besoins de chacun.

Par exemple: Après l'infidélité de Tom, lui et son partenaire ont cherché une thérapie et ont résolu leurs problèmes. Des mois plus tard, leur relation est plus forte, démontrant qu'un abus de confiance ne signifie pas toujours la fin.

6. L’autre personne est toujours à blâmer

Couple s'enlaçant et envoyant des SMS

rejeter la faute uniquement sur le tiers, c'est ignorer la responsabilité du partenaire impliqué. C’est l’engagement au sein de la relation qui a été rompu, soulignant l’importance de la responsabilité et la dynamique complexe en jeu dans les cas d’infidélité.

Recherche montre que blâmer les autres ou les circonstances est une tendance naturelle chez les humains dans n'importe quelle situation. Cet instinct est ce qui nous amène à blâmer les autres pour l’infidélité dans nos relations.

Par exemple: Lorsque le mari de Karen l'a trompé, elle s'est rendu compte que même si l'autre femme savait qu'il était marié, c'était finalement son mari qui avait rompu leurs vœux, soulignant l'importance de la responsabilité personnelle dans le mariage.

7. La tricherie est le plus gros problème dans les relations

Bien que douloureuse, l’infidélité est souvent un symptôme plutôt que la racine du problème.

Experts qui ont étudié les relations humaines ont souligné que le succès ou l'échec de celles-ci dépend de divers facteurs, y compris, mais sans s'y limiter, la seule infidélité.

Des problèmes sous-jacents tels que le manque de communication, la déconnexion émotionnelle ou les ressentiments non résolus ouvrent souvent la voie à la tricherie, soulignant la nécessité d'une prise en charge relationnelle holistique.

Par exemple: Même si un partenaire peut être dévasté par l'infidélité de son partenaire, ce sont peut-être les disputes non résolues et le manque de communication qui ont érodé leur connexion au fil des années, pointant vers des problèmes plus profonds que la tricherie elle-même.

8. Si vous aimez quelqu'un, vous ne tricherez jamais

Cette vision simpliste ne parvient pas à saisir la complexité des relations humaines et des émotions. Des facteurs tels qu’une faiblesse momentanée, des besoins non satisfaits ou une confusion personnelle peuvent conduire à l’infidélité, reflétant la nature multiforme de l’amour et de l’engagement.

Par exemple: Bien qu'il aime profondément sa femme, un homme peut se retrouver dans un moment de faiblesse et s'engager dans une aventure d'un soir. Cet incident illustre que l’infidélité peut survenir même au milieu de forts sentiments amoureux.

9. La tricherie ne se produit que dans les relations malheureuses

Un mythe répandu suggère que seule l’insatisfaction mène à l’infidélité. Cependant, les individus dans des relations heureuses peuvent également s'égarer, motivés par des facteurs tels que des insécurités personnelles, le frisson de la nouveauté ou des problèmes personnels non résolus, remettant en question l'idée selon laquelle le bonheur seul protège contre la trahison.

Par exemple: Clarifiant les idées fausses sur la tricherie, il est important de noter que tous ceux qui s'éloignent ne viennent pas de foyers malheureux. Un partenaire dans une relation apparemment satisfaisante peut quand même s'engager dans une liaison, illustrant que satisfaction et fidélité ne sont pas toujours corrélées.

Pour mieux comprendre pourquoi les gens heureux finissent par tricher, regardez cette vidéo du coach relationnel Mathew Hussey et de la psychothérapeute Esther Perel :

10. Il n’y a aucun signe de triche

Contrairement à la croyance en une infidélité indétectable, il existe souvent des changements subtils ou significatifs dans le comportement et la dynamique au sein de la relation. Reconnaître ces signes peut conduire à des interventions précoces et à des conversations honnêtes, ramenant potentiellement la relation sur la voie de la confiance et de la compréhension mutuelles.

Par exemple: Julie a remarqué que son partenaire devenait distant et secret, manquait les dîners et surveillait de près son téléphone.

En remettant en question les mythes sur la tricherie en utilisant ces dix choses sur lesquelles nous nous trompons, nous visons à fournir une compréhension plus précise et plus humaine des défis et des réalités rencontrés dans les relations contemporaines.

FAQ

La tricherie est un problème complexe et multiforme qui va au-delà des simples définitions et résultats. Ci-dessous, nous examinons divers aspects de l'infidélité, explorant ses définitions, ses implications et les différentes choses sur lesquelles nous nous trompons en matière de tricherie.

  • Quelle est la véritable définition de la tricherie, et cela implique-t-il toujours une intimité physique ?

La véritable définition de la tricherie varie selon les relations, mais implique généralement la violation des règles d'exclusivité convenues. Cela n'implique pas toujours une intimité physique ; les relations émotionnelles ou les interactions en ligne peuvent également constituer de la triche. C'est l'abus de confiance et les limites qui définissent l'acte, et pas seulement la composante physique.

  • La tricherie consiste-t-elle uniquement à briser la confiance, ou y a-t-il des aspects plus profonds, comme la dynamique du pouvoir, en jeu ?

Tricher implique de briser la confiance, mais c'est aussi une question de dynamique de pouvoir. Cela peut être un exercice de contrôle ou un moyen d’exprimer une domination dans une relation. Cet acte peut refléter des inégalités ou des problèmes non résolus, indiquant que les motivations derrière l'infidélité peuvent être complexes et multiformes.

  • Quel est l’impact de la tricherie sur le partenaire trahi au-delà de la simple blessure émotionnelle, et peut-elle être considérée comme une forme de traumatisme ?

Au-delà du traumatisme émotionnel, la tricherie peut entraîner des problèmes de confiance à long terme, une diminution de l'estime de soi et une détresse psychologique importante pour le partenaire trahi. Cela peut en effet être considéré comme une forme de traumatisme, car il perturbe la sécurité fondamentale que l’on ressent dans une relation, entraînant de profonds impacts mentaux et émotionnels.

  • Existe-t-il des idées fausses courantes sur les raisons pour lesquelles les gens trichent et quelles sont les façons plus saines de résoudre les problèmes relationnels ?

Les idées fausses courantes sur la tricherie incluent l’idée que cela ne se produit que dans des relations malheureuses ou en raison d’un manque d’amour. En réalité, les raisons varient considérablement. Des moyens plus sains de résoudre les problèmes relationnels incluent une communication ouverte, des conseils et un travail actif pour répondre aux besoins de chacun et résoudre les conflits sous-jacents.

  • Les relations peuvent-elles se remettre de la tricherie ?

Les relations peuvent se remettre de la tricherie, mais cela nécessite des efforts, de la transparence et du pardon de la part des deux partenaires. Le rétablissement implique de rétablir la confiance, de s’engager dans une communication ouverte et éventuellement de demander l’aide d’un professionnel. Bien que cela soit difficile, de nombreux couples en ressortent plus forts et plus connectés après avoir traversé ensemble les conséquences de l’infidélité.

En résumé

Le discours sur l’infidélité est souvent truffé de simplifications excessives et de stéréotypes, conduisant à une perception biaisée des réalités impliquées.

Reconnaître les erreurs que nous avons en matière de tricherie permet une compréhension plus profonde et plus empathique de ses complexités. Ce changement de perspective ouvre la voie à des conversations et à une guérison plus constructives, permettant aux individus et aux couples de naviguer dans les eaux turbulentes de la trahison avec plus de perspicacité et de compassion.

En fin de compte, lutter contre ces idées fausses favorise une approche plus saine et plus éclairée pour faire face aux douloureuses subtilités de l’infidélité.

Avatar de Mathias
Laisser un commentaire

14 − 5 =