Comment sortir de la crise de couple et réussir à sauver son couple
Probleme de couple

Sauver son couple : comment éviter la séparation ?

Pour vouloir sauver son couple, il faut d’abord avoir conscience qu’on peut le perdre. Certaines personnes pensent qu’il suffit de trouver le bon partenaire pour que tout marche ensuite comme sur des roulettes. En vérité, il n’en est rien. Il s’agit juste du début du voyage. Un voyage d’autant plus long qu’avec les progrès de la médecine, la durée de vie ne cesse de s’allonger. Aujourd’hui, un couple qui se marie à l’âge de 30 ans va passer environ 50 ans ensemble, vu que l’espérance de vie tourne autour de 80 ans tous sexes confondus. Et il peut s’en passer des choses en 50 ans !

Le risque de traverser des crises au sein du couple est donc bien plus grand que pour les générations précédentes. Savoir comment sauver son couple quand les difficultés surviennent est devenu une compétence indispensable. Dans cet article, nous allons donc voir comment surmonter les crises successives de la vie à deux et réussir ainsi à sauver son couple.

1. Tout allait bien pourtant, comment en sommes-nous arrivés là ?

Au début de la relation de couple, la question de savoir comment sauver son couple ne se pose pas car chacun des deux partenaires se montre sous son meilleur visage et fait tous les efforts nécessaires pour séduire l’autre. L’homme est plus communicatif et attentionné que jamais. La femme, quant à elle, regarde son partenaire avec admiration, ne le critique pas et l’encourage dans tous ses projets. A cela s’ajoute le très fort désir de croire que l’autre est le prince charmant ou l’heureuse élue. Il en résulte que chaque partenaire vit dans une forme d’illusion qu’il voudrait voir durer éternellement.

C’est la phase passionnelle qui peut durer quelques semaines jusqu’à 3 ans environ.

Beaucoup de gens confondent cette phase avec l’amour mais en réalité nous ne sommes pas vraiment amoureux de notre partenaire à ce stade de la relation. Nous sommes amoureux des sensations que nous éprouvons devant l’image améliorée que l’autre nous présente en cherchant à nous séduire. Sans compter que nous améliorons aussi inconsciemment l’image de l’autre pour la faire coïncider avec notre image de partenaire idéal.

Dans cette phase passionnelle, les deux partenaires sont tellement convaincus de penser et ressentir les mêmes choses qu’ils n’envisagent pas un instant de le vérifier. C’est un peu comme si chacun faisait en sorte de fuir la réalité en occultant tout ou partie des comportements désagréables du partenaire.

Malheureusement, tout ce qui est refoulé resurgit toujours à un moment ou à un autre. La passion ne peut durer éternellement. Comme pour les drogues dures, il se produit un phénomène de saturation à mesure que le temps passe : notre cerveau ne réagit plus ou peu devant la source de la passion. Nous ne sommes plus hypnotisés par notre partenaire comme au début de la relation. Nous ne pouvons plus ignorer avoir telle ou telle différence, tel ou tel désaccord avec notre conjoint. C’est alors que surgit la première crise dans le couple. Et ce ne sera pas la dernière.

2. Les crises de couple sont inévitables

La première crise dans le couple est d’autant plus forte que l’idéalisation du conjoint était forte. La difficulté réside aussi dans le fait qu’elle ne survient pas en même temps pour les deux partenaires. Le partenaire qui est toujours dans la phase passionnelle ne comprend pas pourquoi son conjoint s’agace autant devant les affaires qu’il laisse trainer dans la maison. Ou encore le lavabo qu’il ne nettoie pas après sa toilette alors qu’avant ça ne le gênait pas outre mesure.

Ce type de reproches catapulte souvent celui qui était encore en « lune de miel » dans la même désillusion que son partenaire. Et il s’agit d’un moment critique pour le couple où chacun des partenaires en arrive à se demander comment sauver son couple. En effet, c’est au cours de cette période de désillusion particulièrement difficile que les deux partenaires ont la possibilité de passer de la passion à l’amour – peu de couples résistent à cette transformation particulièrement compliquée.

Certaines personnes vivent ainsi de passion en passion et changent de partenaire tous les deux ou trois ans – à chaque fois que la passion s’essouffle.

Ils ont du mal à supporter la tiédeur de la transformation en comparaison des moments enflammés des débuts de la relation. Pourtant, ce dur labeur d’oeuvrer pour passer de la passion à l’amour et sauver son couple est un jeu qui en vaut la chandelle – l’amour étant un sentiment beaucoup plus durable que la passion qui est plutôt une émotion passagère.

Pour que le couple arrive à transformer la passion en amour, il doit nécessairement se décentrer de la relation amoureuse. Avez-vous déjà remarqué comme certains couples donnent l’impression d’être dans une bulle quand ils démarrent leur relation amoureuse ? On a tous eu un ou une ami(e) dont on n’avait plus de nouvelles pendant plusieurs semaines et qui réapparaissait ensuite comme par magie. Peut-être l’avez-vous vécu vous-même en démarrant votre relation ? C’est ce qui passe pour beaucoup de couples.

Et pour évoluer en tant que couple, il devient alors urgent de sortir de la bulle du couple et s’ouvrir sur le monde extérieur. Mais cette évolution est souvent douloureuse et engendre de nouvelles crises de couple par la suite.

Il n’y a pas de couple sans crise. Rompre avec son partenaire en espérant rencontrer une personne avec qui il n’y aura jamais de crise de couple relève du fantasme !

Certains couples pourraient nous faire croire qu’ils ne vivent jamais de problème de couple mais ce sont souvent des couples qui donnent tellement pour le couple qu’ils renoncent à leur propre autonomie. Et inévitablement, la crise arrivera quand par exemple l’un des deux partenaires consacrera tout son temps à un projet personnel qu’il affectionnera particulièrement et donnera à l’autre le sentiment d’être délaissé. Certaines personnes se demandent souvent comment éviter les crises de couple mais en réalité c’est un peu comme si un bébé voulait apprendre à marcher sans tomber.

De la même manière que la phase passionnelle permet au couple de décider d’emménager ensemble ou de se marier, les crises de couple ont elles aussi leur utilité : permettre à la relation de grandir – en procédant aux ajustements nécessaires au fur et à mesure que le relation évolue. A l’occasion de la crise de couple, il est en effet possible de renégocier certains points qu’on avait laissé passer au début de la relation mais qui ne nous conviennent plus aujourd’hui.

3. C’est quoi ton problème ?

C’est bien beau de vouloir sauver son couple mais encore faut-il savoir quel est le problème. On ne peut pas sauver son couple sans avoir réfléchi au préalable aux raisons qui ont engendré la crise dans le couple. S’il vous est possible de parler de vos problèmes de couple avec votre moitié, faites-le. Si le dialogue est rompu ou que toutes vos tentatives de discussion se soldent par des disputes, vous devrez faire seul(e) ce travail de réflexion sur votre couple ou éventuellement en parler à un ou une ami(e) proche qui vous apportera un regard extérieur sur la situation.

Sans compter que se sentir soutenu par des proches dans une période compliquée est quelque chose de fondamental pour garder le moral. Se faire accompagner par un coach ou un thérapeute peut aussi être un bon moyen d’y voir plus clair. La crise que traverse votre couple ne doit pas juste être vue comme un problème à résoudre. Elle est surtout une occasion privilégiée de faire un bilan sur soi et sur son couple.

« Suis-je heureux(se) dans ma vie ? »

« Qu’est-ce qui me plait et qu’est-ce qui ne me plait pas aujourd’hui dans ma vie et dans mon couple ? »

« Quelles sont mes attentes pour la suite de ma vie de couple ? »

« Quelles sont les attentes de mon conjoint dans la vie et dans notre couple ? »

Vous devez vous poser ces différentes questions afin de savoir quelles actions mener pour reconstruire votre couple. Ce temps d’introspection vous aidera à (re)définir une ligne directrice pour votre vie ainsi que pour votre couple.

4. La routine : brisez-la avant qu’elle ne vous brise en deux !

Comme disait Héraclite d’Ephèse : « rien n’est permanent sauf le changement. » Et la routine dans le couple représente tout l’inverse, c’est l’absence de changement. Bien entendu, il est normal qu’avec le temps qui passe il s’installe une routine dans le couple. D’ailleurs tout n’est pas mauvais dans la routine. Quand un couple se retrouve par exemple tous les lundis soirs en pyjamas devant son émission préférée tout en étant dans les bras l’un de l’autre, cela peut leur procurer beaucoup de plaisir. La routine est parfois réconfortante.

Elle aide le couple à se créer des repères rassurants dans une vie de plus en plus imprévisible et contribue à faire grandir l’amour que se portent les deux partenaires. Là où le bât blesse, c’est quand ce même couple qui sortait au moins deux fois par semaine pour voir ses amis ou pour aller au restaurant va petit à petit transformer tous les soirs de la semaine en soirée pyjamas devant la télévision. Les partenaires de ce couple vont se trouver des excuses en décrétant qu’ils n’ont plus les moyens de sortir, qu’ils sont fatigués et n’ont pas envie de sortir voir leurs amis. Et c’est ainsi que petit à petit s’installe une routine.

Parce qu’on s’y est habitué, on commence à remercier du bout des lèvres celui ou celle qui cuisine alors qu’avant on vantait ses mérites de cuisinier(e) à la terre entière. Comme vous pouvez le constater, la routine est vicieuse et s’immisce dans le couple sans qu’aucun des partenaires n’y prête attention. Beaucoup de couples y font attention juste avant la crise de couple ou quand elle est déjà installée.

La routine est comme le bon vin. Elle se consomme avec modération.

La crise de couple va permettre de remettre en question toutes les mauvaises habitudes prises par le couple. Peut-être qu’au début de votre relation, vous aviez davantage envie de sortir à deux et que maintenant cette envie est moins présente. Sauf qu’actuellement, vous ne faites peut-être quasiment plus de sorties romantiques avec votre moitié. Il y a un juste milieu là-dedans et la crise de couple vous donne l’opportunité de trouver la juste mesure. Pour ce faire, il s’agit de vous sonder sur vos envies actuelles. Et j’insiste sur le mot « actuelles » car vous n’êtes pas la même personne qu’au début de votre relation de couple.

Pour ce faire, il est donc important de vous sonder sur vos nouvelles envies dans la vie de couple en matière de sorties, loisirs, sexualité, etc. Les envies, les centres d’intérêts de votre compagnon ont eux aussi évolué depuis le début de la relation. Vous devez donc échanger là-dessus afin de garder les routines qui vous conviennent et arrêter les habitudes qui ne vous correspondent plus. Faire coïncider vos envies respectives ne sera pas toujours facile. Cela demandera parfois un temps d’adaptation mais c’est un travail indispensable pour retrouver l’harmonie et réussir ainsi à sauver son couple.

5. Prendre 100% de la responsabilité des problèmes pour sauver son couple

Quand un couple rencontre des difficultés importantes, j’ai pu observer que beaucoup de personnes considèrent que c’est de la faute de leur conjoint ou, dans le meilleur des cas, qu’elles ne sont responsables qu’à 50% des problèmes du couple. Et c’est une erreur monumentale ! Pourquoi ? Tout simplement parce que si une personne se dit qu’elle n’a que 50% de responsabilité dans les problèmes de couple, il y a de grandes chances que son partenaire en fasse autant. Et que se passe t-il dans ces cas-là ? Chacun attend que l’un fasse un pas vers l’autre.

« Pourquoi je ferais tous les efforts ? Il est autant responsable que moi. Il peut faire des efforts lui aussi. » Sauver son couple est très difficile voire impossible avec cette manière de penser.

En revanche, si je me dis que je suis responsable à 100% de mes problèmes de couple, il est beaucoup plus simple d’agir. Je peux alors montrer l’exemple à mon partenaire qui se dira alors : « il fait des efforts, il se bouge les fesses pour améliorer les choses alors je vais faire de même. » Au pire, si cette stratégie ne fonctionne pas, vous n’aurez aucun regret en cas de rupture car vous saurez que vous vous êtes donné à fond pour résoudre les conflits au sein de votre couple. Souvent, les membres des couples malheureux se positionnent en victimes et blâment leur partenaire pour leurs problèmes de couple.

Mais cette stratégie ne fonctionne pas car les deux partenaires se blessent mutuellement à coups de reproches et chacun attend passivement dans son coin que l’autre vienne ensuite s’excuser ou demander pardon. Les membres des couples heureux n’attendent pas que leur conjoint fasse un pas vers eux pour se réconcilier après une dispute. Ils prennent 100% de la responsabilité du conflit de couple et reviennent vers leur partenaire aussitôt qu’ils se sentent prêts à le faire.

« Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul. » – Gandhi

6. Stop au harcèlement !

Prendre la pleine responsabilité de la crise de couple et revenir vers votre partenaire est une bonne chose pour réussir à sauver son couple. En revanche, il n’est pas recommandé d’appeler ou d’envoyer des messages à votre conjoint à chaque heure de la journée. En effet, déclarer votre flamme à votre moitié à longueur de journée ou lui répéter sans arrêt que vous ne pouvez pas vivre sans lui n’est guère séduisant. Cela ne le fera pas revenir vers vous, au contraire !

Qu’on se le dise, pour sauver son couple il faut d’une certaine manière séduire à nouveau son partenaire. Vous devez montrer à votre partenaire que vous l’aimez par de petites attentions (mais pas trop) tout en continuant à faire les choses qui vous font plaisir d’habitude : voir vos ami(e)s, faire du sport, etc.

De même, si vous sentez que votre conjoint est distant ou n’est pas réceptif quand vous allez lui parler ou qu’il vous dit clairement qu’il n’a pas envie de parler, inutile d’insister. Cela créerait une nouvelle dispute de couple car votre partenaire ne se sentirait pas respecté dans son besoin d’être seul.

Vous devez respecter le rythme de votre partenaire : s’il vous dit qu’il a besoin d’être seul, il a sûrement raison.

Bien entendu, s’il vous dit constamment qu’il n’a pas envie de parler quand vous venez le voir pour résoudre les problèmes de couple, vous pouvez insister un peu en lui demandant simplement quel serait le moment opportun pour discuter ensemble. Il se sentira peut-être légèrement brusqué sur le moment mais cela lui permettra aussi de constater que vous avez envie d’améliorer la relation de couple et surtout que vous tenez à lui.

7. La communication est la clé pour sauver son couple : FAUX !

On pense souvent à tort qu’il suffit de se parler franchement, mettre les choses à plat avec son partenaire voire tout se dire pour réussir à sauver son couple. En réalité, c’est souvent l’inverse ! En effet, plusieurs études comparatives des principales thérapies conjugales témoignent de l’inefficacité de la communication dans la résolution de conflits de couple. Cela s’explique par le fait que la plupart des problèmes de couple sont insolubles. Donc en parler encore et encore ne changera rien au désaccord présent entre les deux partenaires. On dénombre 6 sources de problèmes de couple insolubles :

  • L’éducation des enfants
  • L’argent
  • Les relations avec la belle-famille
  • La répartition des tâches ménagères
  • L’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle
  • La sexualité

Ces sources de conflits dans le couple engendrent souvent des conversations qui n’en finissent pas pour trouver une solution et sauver son couple. Mais cette stratégie est vouée à l’échec. Attention, je ne dis pas qu’il ne faut jamais prendre le temps de communiquer avec son partenaire pour essayer de sortir de la crise de couple. Certains problèmes peuvent bien entendu être résolus en les abordant posément avec son conjoint. Mais il existe dans tous les couples des problèmes insolubles. Les couples malheureux s’entêtent à vouloir à tout prix les résoudre et enchainent les disputes.

A l’inverse, les membres des couples heureux acceptent d’avoir des désaccords à vie avec leur partenaire. Ils ont compris qu’ils ne seront probablement jamais d’accord sur certains points importants et cela ne remet nullement en question l’amour qu’ils portent à leur partenaire.

8. Thérapie de couple : dernier recours pour sauver son couple ?

Quand le couple va mal et qu’on a le sentiment que la situation ne fait qu’empirer avec le temps, on peut être tenté d’aller chercher de l’aide à l’extérieur du couple. Souvent, les gens font appel en tout premier lieu à leurs proches pour parler des difficultés qu’ils rencontrent avec leur moitié. Parfois, cela les aide mais très souvent cela ne suffit pas et la question de faire une thérapie conjugale se pose chez les membres du couples.

Il faut savoir que la thérapie de couple n’a pas pour objectif de savoir qui a raison ou qui a tort. Elle n’est pas là non plus pour régler ses comptes avec l’autre. Elle a pour but de permettre à chacun d’exprimer ses insatisfactions vis-à-vis de la relation et non du partenaire. L’un des enjeux principaux de la thérapie de couple est de rétablir un dialogue constructif entre les partenaires. On réapprend à se parler, à s’écouter.

La décision de démarrer une thérapie de couple se prend à deux et l’implication des deux partenaires dans le processus de thérapie doit être totale. Sinon la thérapie ne servira à rien !

  • Quand décider de suivre une thérapie de couple ?

Pour répondre à cette question, j’ai envie de vous dire : pas besoin d’aller mal pour aller mieux. Malheureusement, beaucoup de couples attendent d’être dos au mur pour avoir recours à la thérapie de couple. C’est souvent quand les partenaires envisagent la séparation qu’ils font appel à un thérapeute de couple et c’est parfois trop tard. Il est préférable de démarrer une thérapie de couple bien avant de penser à la rupture. Alors ne faites pas la même erreur que les couples malheureux qui attendent le dernier moment pour demander de l’aide. Voici les signes indicateurs qu’il est peut-être temps d’entamer une thérapie de couple :

⁃ Vous n’arrivez pas à communiquer avec votre partenaire sans vous faire mutuellement des reproches
⁃ Vous vous disputez sans arrêt
⁃ Vous trouvez votre partenaire distant
⁃ Vous vous sentez négligé par votre partenaire
⁃ Votre partenaire espionne vos moindres faits et gestes
⁃ Vous n’arrivez plus à supporter votre partenaire
⁃ Vous vous ennuyez dans votre couple
⁃ Vous ne faites plus l’amour ou quasiment plus
⁃ Vous réfléchissez à aller voir ailleurs

  • Que faire si mon conjoint refuse de faire une thérapie de couple ?

En thérapie de couple, il n’est pas rare qu’un seul des partenaires soit à l’origine de la demande de thérapie – l’autre partenaire étant plus réticent. Si ce dernier ne s’implique pas dans la thérapie conjugale, celle-ci ne donnera rien. On ne peut pas forcer les gens à faire des efforts s’ils n’en n’ont pas envie. Cela ne veut pas dire pour autant que tout est perdu pour votre couple. Si votre partenaire n’est pas très emballé à l’idée de faire une thérapie de couple, mettez en avant votre désir d’améliorer les choses entre vous et proposez-lui de faire juste une première séance afin qu’il voit si cela peut lui convenir.

En agissant ainsi, votre partenaire se sentira libre d’arrêter la thérapie à la fin de la première séance s’il le souhaite et il y a de plus grandes chances qu’il accepte votre proposition. S’il décide de ne pas poursuivre la démarche thérapeutique, il vous est possible d’entamer un travail individuel centré sur vos problèmes de couple. Cela vous aidera à mieux comprendre les mécanismes inconscients de votre relation de couple, agir différemment à partir de ce que vous aurezez compris et faire en sorte de surmonter la crise de couple.

  • Comment se déroule une thérapie de couple ?

Quand le couple est en crise, la communication entre les partenaires est souvent altérée. La thérapie de couple a donc pour enjeu principal de rétablir une communication constructive au sein du couple.

Il est donc important que les deux partenaires soient présents à chaque séance.

Lors de la première séance, les conjoints prennent la parole à tour de rôle pour expliquer pourquoi ils souhaitent débuter une thérapie de couple. Le thérapeute reformule les propos de chacun afin de s’assurer d’avoir bien compris le demande de chaque partenaire. Un axe de travail se dégage alors pour la séance en cours et les prochaines séances de thérapie.

Les méthodes choisies par le thérapeute conjugal pour aider le couple à avancer dépendent grandement de sa formation initiale. Mais beaucoup de thérapeutes de couple utilisent le jeu de rôle qui consiste à mettre en scène la relation de couple. Il s’agit de prendre la place de son partenaire dans une situation donnée. Cela permet à l’autre de voir ce que son conjoint imagine le concernant. Le jeu de rôle permet de mettre en lumière de nombreuses fausses interprétations des comportements de chacun. Cette méthode permet aussi au thérapeute de comprendre la mécanique qui aboutit aux disputes dans le couple. Il pourra ainsi mieux les aider à trouver de nouvelles manières de faire pour interagir plus sereinement au quotidien.

Beaucoup de gens n’osent pas s’engager dans une démarche de thérapie de couple par peur que celle-ci dure trop longtemps. En réalité, une bonne thérapie de couple ne dure pas plusieurs années car elle se focalise sur un problème ponctuel du couple. On ne va pas chercher à régler tous ses problèmes de couple en thérapie. Il s’agit davantage d’aider le couple à se remettre en selle rapidement et lui apprendre à faire face aux aléas de la vie de couple. Ainsi, le couple sera plus à même de se relever seul en cas de crise future.

La thérapie de couple n’a pas pour but de rendre les partenaires dépendants du thérapeute conjugal mais de favoriser leur autonomie au quotidien.

Comme vous pouvez le constater dans cet article, sauver son couple demande de nombreux efforts. Ce n’est pas une tâche de tout repos. Mais si vous lisez cet article, c’est sûrement qu’il y a une partie de vous qui a envie de sauver son couple. Ce qui compte aujourd’hui, c’est de choisir les bonnes actions à mener pour sortir de la crise de couple. Les conseils donnés dans cet article ont été rédigés en ce sens. J’espère qu’ils vous auront aidé à y voir plus clair et aussi à définir une première action à faire aujourd’hui.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur vos réseaux sociaux 😉

Crédit photo : Yoann Boyer

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Claire at

    Bonjour,

    C’est un chouette article, très détaillé et juste. J’ai tout particulièrement apprécié le fait d’aborder les points suivants :

    – prendre 100% de la responsabilité
    – la communication ne résout pas tout
    – et les conseils sur la thérapie de couple

    Bonne journée

    • Youri
      Reply Youri at

      Bonjour Claire,
      Merci pour ton commentaire. Je suis content que l’article te plaise.
      A bientôt 😉

    Leave a Reply

     Vous voulez être plus épanoui dans votre couple ? Recevez notre guide gratuit

    x