comment la fidélité peut avoir un impact positif sur le couple
Sexualité

Les avantages de la fidélité

La plupart des personnes qui se mettent en couple choisissent la fidélité, au départ en tout cas. Parfois au fur et à mesure de la relation, ce choix peut être amené à changer pour différentes raisons. Que l’on soit pour ou contre, la fidélité est encore aujourd’hui un objectif pour beaucoup de couples, au même titre que l’achat d’une maison ou d’un appartement, ou encore le fait d’avoir des enfants. La fidélité représente un idéal romantique. A l’inverse, certains couples se définissent comme des couples libres et décident d’un commun accord de ne pas baser leur union sur la fidélité. Ces couples ne sont pas forcément plus malheureux que les couples fidèles. En effet, la fidélité, sexuelle et amoureuse, n’est pas la clé du bonheur conjugal – loin de là – mais elle peut grandement y participer et nous allons voir pourquoi.

1. La fidélité est un choix personnel

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la fidélité ne va pas de soi, elle n’est pas naturelle. C’est un choix personnel que chacun fait, d’abord envers soi et ensuite envers son partenaire. En effet, il n’y a pas de fidélité envers l’autre sans fidélité envers soi-même. Si on n’est pas fidèle à soi, son identité, ses valeurs, comment l’être envers quelqu’un d’autre ? De la même façon, l’adultère est perçu et ressenti par de nombreuses personnes comme une trahison envers soi-même car il met à mal l’idéal amoureux de départ mais aussi et surtout l’image de soi, la façon dont on se perçoit ainsi que la façon dont nous perçoit notre partenaire.

La fidélité est une décision personnelle, plus ou moins éclairée selon les personnes et les situations, et comme toute décision elle implique un renoncement. Le renoncement à ses pulsions, à leur satisfaction immédiate, à cette envie irrésistible de combler un manque parfois insupportable. En amour, la fidélité représente le renoncement à l’excitation de l’inconnu, du mystère, la promesse d’un autre bonheur, d’une herbe peut-être plus verte ailleurs. Il s’agit de se contenter de ce que l’on a et de s’en satisfaire. Résister à la tentation n’est pas toujours facile mais lorsqu’on y arrive, ce peut-être l’occasion d’une grande fierté.

2. La fidélité est valorisante

Parce qu’on décide d’être fidèle à l’autre, on attend en général la même chose en retour. En effet, on donne souvent ce que l’on aimerait recevoir. Etre choisi comme unique objet d’amour est valorisant et nourrissant pour l’estime de soi. En nous choisissant, l’autre nous laisse entendre qu’on est unique, qu’on a de la valeur à ses yeux, plus que toutes les autres personnes sur cette terre. Se sentir aimé dans une relation permet également de s’y investir davantage et de donner ce que l’on peut à l’autre, comme un juste retour des choses. De plus, à l’heure où de nombreux couples se trompent – mutuellement ou non – et où la plupart des divorces ont pour motif l’adultère, la fidélité a valeur de véritable position de résistance.

En effet, nous vivons dans une société kleenex, où tout est consommé aussi rapidement que jeté, où les sites de rencontres se multiplient, où des entreprises proposant des alibis pour les infidèles sont de plus en plus sollicitées. Les fidèles résistent contre la tentation et tiennent le coup. Il y a quelques années, la fidélité était synonyme d’amour éternel et le zapping sexuel était une pratique marginale. Aujourd’hui, l’infidélité est presque devenue banale et ceux qui ne suivent pas ce mouvement font figure d’exception. En effet, la fidélité est devenue un véritable exploit personnel.

3. L’infidélité permet de combler les manques

A l’heure actuelle, la plupart des individus vivant sur cette terre ont un seuil de tolérance à la frustration extrêmement bas. C’est l’effet de cette nouvelle ère de l’immédiateté, où tout doit être accessible tout de suite et maintenant, et où le principe de plaisir est devenu l’art de vivre prédominant. Quand nous ressentons un manque, un vide, une frustration, que quelque chose ne se passe pas comme nous l’avions prévu, c’est très désagréable voire insupportable. Pour ne pas ressentir cette sensation désagréable trop longtemps, nous avons besoin de consommer quelque chose qui vient de l’extérieur, un peu comme on avalerait un cachet pour calmer des maux d’estomac. Dans le cas de l’infidélité, le produit consommé est une autre personne que son partenaire.

Malheureusement, cette intolérance à la frustration nous mène tout droit dans le mur. En effet, dans toute une vie, la probabilité de ressentir un manque ou une insatisfaction est très élevée. Si à chaque fois qu’une déception se présente et que notre partenaire ne peut pas répondre à nos attentes, nous avons besoin de trouver une autre personne pour nous satisfaire, le couple va petit à petit perdre toute son importance. Notre conjoint n’aura jamais la capacité de satisfaire tous nos désirs, de guérir toutes nos blessures. Se responsabiliser et apprendre à gérer la frustration autrement est indispensable à la pérennité d’une relation épanouie et épanouissante. Aimer vraiment quelqu’un est le travail de toute une vie et demande compassion, respect, attention, tolérance et persévérance.

Pensez à aimer cet article s’il vous a plu 😉

Photo by Gabby Orcutt

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Charles at

    Super article, très intéressant 🙂
    Le parallèle avec la société de consommation est bien choisi, car tellement vrai.
    J’ai l’impression que le romantisme est aujourd’hui un style démodé… Alors je suis nostalgique !

    Continuez, c’est top ! 🙂

    • Reply Aurélie at

      Merci Charles 😉
      Peu importe si c’est démodé ou non, si tu te reconnais davantage dans le romantisme, continue ainsi !
      A bientôt !

    Leave a Reply

     Vous voulez être plus épanoui dans votre couple ? Recevez notre guide gratuit

    x